Keresés Képek Térkép YouTube Hírek Gmail Drive Naptár Egyebek »
Bejelentkezés
Könyvek 
" Sans herbe ; s'il voulait encor me laisser paître ! Mais je suis attachée ; et si j'eusse eu pour maître Un serpent, eût-il su jamais pousser si loin L'ingratitude ? Adieu : j'ai dit ce que je pense. "
Histoire des institutions de Moïse et du peuple hébreu - 286. oldal
szerző: Joseph Salvador - 1829
Teljes nézet - Információ erről a könyvről

Fables de La Fontaine

Jean de La Fontaine - 1866 - 396 oldal
...son besoin. Enfin me voilà vieille ; il me laisse en un coin, Sans herbe (3) : s'il voulait eucor me laisser paître ! Mais je suis attachée : et,...loin L'ingratitude? Adieu : j'ai dit ce que je pense. L'homme, tout étonné d'une telle sentence, Dit au serpent : Faut-il croire ce qu'elle dit? C'est...

La Fontaine et les fabulistes, 1. kötet

Saint Marc Girardin - 1867
...peines Ont pour but son plaisir ainsi que • on besoin. F.nlin me voilà vieille; il me laisse en un coin, Sans herbe. S'il voulait encor me laisser...loin L'ingratitude? Adieu : j'ai dit ce que je pense, » L'homme, tout étonné d'une telle sentence, Dit au serpent : « Faut-il croire ce qu'elle dit !...

Fables

Jean de La Fontaine - 1867
...mes peines Ont pour but son plaisir ainsi que son besoin. Enfin, me voilà vieille; il me laisse en un coin Sans herbe : s'il voulait encor me laisser...loin L'ingratitude? Adieu : j'ai dit ce que je pense. L'homme, tout étonné d une telle sentence, Dit au serpent : Faut-il croire ce qu'elle dit? C'est...

Fables choisies accompagnées de notes par A. de Closset

Jean de La Fontaine - 1867 - 607 oldal
...ainsi que son besoin. Enfin me voilà vieille * ; il me laisse en un coin Sans herbe * : s'il vouloit encor me laisser paître ! Mais je suis attachée...L'ingratitude ? Adieu : j'ai dit ce que je pense. L'homme, tout étonné d'une telle sentence, Dit au serpent : Faut-il croire ce qu'elle dit ? C'est...

Histoire de la littérature française depuis le xvie siècle. Poëtes ..., 4. kötet

Frédéric Eugène Godefroy - 1867
...vache contre l'homme ! Enfin, me voilà vieille : il me laisse en un coin Sans herbes. S'il vouloit encor me laisser paître ! Mais je suis attachée, et si j'eusse eu pour maître Un serpent, eût-il pu jamais pousser plus loin L'ingratitude ?... La sensibilité la plus profonde n'éclate-t-elle pas...

Fables de la Fontaine

Jean de La Fontaine - 1868 - 667 oldal
...ainsi que son besoin. Enfin me voilà vieille; il me laisse en un coin Sans herbe : s'il vouloit encore me laisser paître ! Mais je suis attachée : et si...loin L'ingratitude? Adieu : j'ai dit ce que je pense. L'homme, tout étonné d'une telle sentence, Dit au serpent : Faut-il croire ce qu'elle dit ') C'est...

Choix de fables de J. de La Fontaine

Jean de La Fontaine - 1871 - 324 oldal
...que son besoin. Enfin me voilà vieille; il me laisse en un coin Sans herbe : s'il voulait encor mo laisser paître ! Mais je suis attachée : et si j'eusse...loin L'ingratitude? Adieu : j'ai dit ce que je pense. L'homme, tout étonné d'une telle sentence, Dit au serpent : Faut-il croire ce qu'elle dit ! C'est...

Œuvres complètes de La Fontaine: Fables

Jean de La Fontaine - 1872
...plaisir ainsi que son besoin. Enfin me voilà vieille; il me laisse en un coin Sans herbe : s'il vouloit encor me laisser paître! Mais je suis attachée :...pour maître Un serpent, eût-il su jamais pousser ai^loin L'ingratitude? Adieu : j'ai dit ce que je pense. L'homme, tout étonné d'une telle sentence,...

Œuvres complètes de La Fontaine: Fables

Jean de La Fontaine, Louis Moland - 1872
...qu'elle a nourri de son lait : Enfin me voilà seule : il me laisse un un coin, Sans herbe. S'il vouloit encor me laisser paître ! Mais je suis attachée; et si j'eusse eu pour maître Un serpent, eùt-il pu jamais pousser plus loin L'ingratitude? Est-ce qu'on ne plaint pas cette pauvre bête? N'est-ce...

Histoire des principaux écrivains français: depuis l'origine de la ..., 1. kötet

Antonin Roche - 1875
...Enfin me voilà vieille ; il me laisse en un coin, Sans herbe ; s'il vouloit encor me laisser paîlro! Mais je suis attachée ; et si j'eusse eu pour maître...serpent, eût-il su jamais pousser si loin L'ingratitude? (L'homme et la Couleuvre.) N'est-ce pas ainsi que parlerait la pauvre vache, si elle avait la parole...




  1. Saját könyvtáram
  2. Súgó
  3. Speciális Könyvkereső
  4. ePub letöltése
  5. PDF letöltése