Oldalképek
PDF
ePub

Ce peu de mots explique l'ordre que j'ai suivi : des plus hautes combinaisons aux détails; et le tout confirmé, pour ainsi dire vivifié par l'histoire.

Mon second livre traitera des fonctions législatives et des vicissitudes qu'elles subirent; le troisième, des richesses; le quatrième, de la justice; et si j'ose, dans ce quatrième livre, examiner avec toute la circonspection dont je suis capable les formes judiciaires qui accompagnèrent le malheureux jugement contre JésusChrist, ce n'est nullement, qu'on en soit convaincu, pour blesser des croyances reçues : je veux démontrer que si l'on se croit fondé d'adresser aux anciens Hébreux de violens reproches, sur ce qu'ils ne découvrirent dans Jésus qu'un simple citoyen, on devient coupable d'injustice, en mettant sur leur compte la rigueur des lois existantes et la barbarie que déploya dans l'exécution du jugement une soldatesque étrangère.

Lecinquième livre s'occupe des rapports extérieurs; du système envers les étrangers considérés comme nations et comme individus. Le sixième, consacré à l'histoire de la force publique, traite des juges, de Samuël, des rois et des guerres, et portera, je l'espère, les derniers coups à cette fausse opinion , que le

ne

gouvernement établi par Moïse fut une théocratie.

Après avoir développé la manière d'être du corps politique, dans son ensemble, j'arrive aux petites sociétés qui le composent, à la constitution de la famille, à l'histoire des femmes.

C'est dans le huitième livre que la morale hébraïque nous offre tout ce qu'on peut imaginer de plus simple et de plus touchant. C'est là que je tâcherai de mettre en évidence le véritable chaînon qui rattache la philosophie chrétienne à l'israélisme. L'Évangile n'a pas un précepte de morale pratique qui lui appartienne en propre; il a donné une plus grande extension et d'autres formes aux principes israélites réunis en corps de doctrine bien des siècles avant Socrate et Platon.

Les mesures relatives à la santé publique remplissent le neuvième livre; et l'histoire du culte proprement dit ne sera retracée que dans le dixième , par la raison qu'il a pour but essentiel de servir de sauvegarde aux principes et aux lois qui demandent en conséquence à être exposés auparavant.

Enfin un livre particulier comprend la récapitulation des principes consignés dans le Pentateuque, afin qu'elle puisse être comparée au résumé des principes de la loi égyptienne déjà retracés. On a si souvent répété que Moïse n'était qu'un copiste servile des prêtres de l’Egypte : sur quel motif se fonde un tel reproche? Sans doute , comme je l'ai dit, il fut élevé dans leur sagesse et enrichi de leurs connaissances *. Mais si des points de contact inévitables existent entre les deux législations, quelle différence dans l'ordre général! Voltaire, ainsi que Moïse, reçut des prêtres eux-mêmes son instruction première : qui songera jamais dans l'avenir à leur attribuer ses pensées et sa gloire ?

Quant à ma seconde partie, intitulée PhilosoPHIE, elle indique surtout de quelle manière le législateur fit servir à la consolidation de ses lois, l'histoire du passé et les probabilités de l'avenir.

Dans cinq livres, je donnerai une idée de sa théologie et des diverses sectes judaïques; je dirai rapidement la formation du globe; les traditions allégoriques et historiques des premiers temps; les prophéties politiques de Moïse, l'origine naturelle des idées hébraïques sur les libérateurs ou messies; enfin le point où, pour le bonheur de l'humanité tout entière , israé

* Se borna-t-il à appliquer aux Hébreux l'organisation intérieure de la caste sacerdotale? La suite prouvera qu'il fut essentiellement créateur.

lisme et christianisme sont probablement appelés à se confondre sans retour..

La réunion en un faisceau distinct de toutes ces choses qui ne tiennent pas d'une manière immédiate au système social, me procurera cet avantage, que les discussions auxquelles des questions délicates peuvent toujours conduire, ne jetteront aucune incertitude sur les principes et les faits précédemment établis.

Telle est la carrière que j'ai à parcourir.... Demanderai - je humblement au lecteur toute son attention, sa bienveillance et la patience nécessaire pour que la plupart des objections qui se présenteront en masse à son esprit soient résolues, chacune à sa place ? Non, sans doute. Dans les temps où nous vivons, la recherche de la vérité est un devoir public : je n'ai rien négligé de ce qui dépendait de moi : ma tâche finit là, celle du lecteur commence.

00000000000000000CD0C0000000000000000000000000003200000006

PREMIÈRE PARTIE.

****

POLITIQUE.

LIVRE PREMIER.

THÉORIE DE LA LOI.

Cette loi est fondée sur la première de toutes les lois, qui est celle de la nature....... Tout le peuple consentit expressément au traité. - Bossuet , Polit. Sac., I, iv, pr. 3 et 6.

C'est le propre des sciences d'arriver à des principes généraux, dans lesquels vont se réunir et se confondre tous les faits secondaires. Avec le seul principe de la gravitation, l'astronomie, par exemple, se rend compte de toutes les lois les plus compliquées de l'harmonie céleste. :

« ElőzőTovább »