Oldalképek
PDF
ePub

rurrt : Omnia quae locutus est. Dominus, faciemus (Exod..

XXIV, 3-7).

38 Custodite ergb verba pacti hujus, et impiete ea, ut intelligatis universa quae facitis. Vos statis hodic cuncti coram Deo vestro, principes vestri, et tribus, ac majores natu , atque doctores, omnis populus Israël: liberi et uxores vestrae et advena qui tecum moratur in castris; exceptis lignorum caesoribus, ethis qui comportant aquas : ut transeas in fœdere Dei tui et in jurejurando, quod hodiè Dominus Deus tuus percutit tecum (Deuter., XXIX, 9, i3).

Au lieu de majores natu, le texte dit seniores, les anciens, en prenant ce mot dans le sens d'une dignité; il suit le mot principes, et il précède les mots, prœfecti vestri, vos officiers civils, et non pas doctores, comme traduit la Vulgate. Au lieu de excepté le scieur et le puiseur d'eau, il faut lire depuis le scieur jusqu'au puiseur d'eau; expression qui équivaut à celle-ci :même le scieur de bois et le puiseur d'eau.

39 Deuter., xxvn ; Josui, Tiii, 3o, 35.

4.0 Congregavitque Josue omnes tribus Israël in Sichem et vocavit seniores , principes, judices et magistros.... Et ad

populum sic locutus est Sin autem malum vobis videtur

ut Jehooah serviatis, optio vobis datur : eligite hodiè quod placet.... Responditque populus et ait : Absit à nobis ut relinquamus Jehooah... Et Josue ad populum : Testes, inquit, vos estis, quia ipsi elegeritis volés Jehovah ut serviatis ei: responderuntque : Testes

/,1 Percussit ergb Josue in die lillo fœdus, et proposuit populo praecepta et judicia in Sichem. Scripsit quoque omnia verba haec in volumine legis; tulit lapidem pergrandem , posuitque eum subter quercum quae erat in sanctuario et dixit ad omnem populum : En lapis iste eril vobis in testtmonium ( JoSUÉ , xxiv ,i,i4,27).

4a Super omnibus ergb his, nos ipsi perçutimus fœdus et scribimus, et signant principes nostri, levitae , sacerdotes

et reliqui de populo uxores eorum, filii eorum, filiae

eorum et omnes qui potuerant sapere, spondentes pro fratribus suis, optimates eorum, et qui veniebant ad pollicendumet jurandum ut ambularent in lege Dei (NÉhÉMIE, IX,38,X, 28, 29).

43 Politiq. sacrée, liv. I, art. IV, pag. 6.

44 Discours sur l'Histoire universelle. Avertissemens.

45 Politiq. sacr., loc. cit.

46 Politiq. sacr., loc. cit.

47 Legisl. primit., tora. II, pag. 22. 4iS Jérémie, XXXI, 35, 37.

4g Mischna, tom. IV, p. 487.

50 Fleury , Mœurs des Israelites , ou Modèle à"une politique simple et sincère, § XXIV.

5i SChICKARI), Jus regium Hebrceor., cap. IV, p. 104.— M AIMONIDE , Acta regum. cap. III, § xvi.

52 Bible de Vence, tom. IX. — Hist. abrég. du royaume d'Israël et de Juda, a/1. I , § 2.

LIVRE II.

FONCTIONS LÉGISLATIVES.

1 Exod., XXII, 20.

2 Surge, fac nobis deos , qui nOs prœcedant : Moysi enim huic viro qui nos eduxit è terra jŒlgypti, ignoramus quidacciderit (Exod., XXXII, 1 ).

3 C'est en séparant le caph du mot chélochet qu'on leur fait signifier ces mots vingt et trois, car cette lettre marque le nombre 20, mais en les réunissant comme cela est dans le texte, il en résulte environ trois mille.

% Sin aliter tibi videtur, obsecro ut interficias me, et inventant gratiam in oculis tuis, nec tantis afficiar malis ^Numbr.^ XI, i5).

5 Lettres de quelq. Juifs à Voltaire, tom. II, let. II; § I.

6 Mœurs des Israelites, ou Modèle d'une politique simple et sincère, § XXVI.

7ISAIE I, Lvi. Jérémie Vi, vm. — MicnÉE iv. — Voy. les citations ci-dessous, ii8 et suiv.

■S Date ex vobis viros sapientes et gnaros, et quorum conversatio sit probata in tribubus vestris, ut ponam eos vobis principes. Tune respondistis mihi: Bona res est quam vis facere ( Deuter., i, i3, 14 )•

9 Judices et' magistros constitues in omnibus portis tuis (Id., XVI, i8).

I o Dixeruntque principesGalaad singuli ad proximossuos: qui primus ex nobis contra filios Ammon cœperit dimicare «rit dux populi Galaad (il y-a dans le texte : dixeruntque

populus, principes Galaad, vir ad sociumsuum) Per

rexerunt seniores ut tollerent in auxilium sui Jephte

Abiit itaque Jephte cum senioribus Galaad; fecitque eum omnis populus principem sui (Jug., x, i8, XI, 5, ii). Lorsque Jeph^Lfut forcé de fuir, la Vulgate dit : « Fratres ille fugiens atqwe devitans habitavit in terrâ Tob : congregatique suntad eum viri inopes, et latrocinantes et quasi principem sequebantur. » Sacy traduit des gens qui n'avaient rien, et qui vivaient de brigandage. Le texte porte seulement, et collecti sunt ad Jephte homines vacui, et egressi sunt cum eo.

11 Anima (persona) quœ peccaverit per ignorantiam de universis mandatis Domini quœ prœcepit, ut non fierent quid

piam fecerit Si sacerdos qui unctus est peccaverit,

etc. , etc. ( Lévitiq., IV; Nombr., XV, 22, 24.).

On sait que le mot traduit ici par péché, marque dans la langue hébraïque, tous les genres de délits; le culte, en effet, comme je le répéterai plusieurs fois, attendu que c'est là ce qui forme le caractère essentiel de la legislation de Moïse, est dirigé dans l'intérêt de la loi, et toute la loi dans l'intérêt positif et temporel de la nation et des individus. Aussi le texte parle-t-il des péchés contre toutes les lois , de urdversis mandatis.

12 Nous reviendrons sur cela plus amplement dans tout le cours de ce livre. Voici toujours le principe:

Quid [uid limitatum est ex lege, id œquale est omnibus hominibus (MlSChNA, tom. III, pag. 66. — Deuter., i).

i3 At reges domûs David omninb judicant et judicantur (mischîïa , tom. IV, de Synedriis, cap. il, § 2. —MaiMonide. Bartenoha.Schickard, de Jur. regio Hebrœor., pag. 64 ),

Toute la liberté des Hébreux pouvait se rendre par ces mots, sur lesquels nous reviendrons , juger et être

jugé

i4 MiSChNA, tom. IV, Capita Patrum (Sentences des Pères) , cap. VI, § 5.

i5 Sacerdos magnus nonnisi LXXI judicum consessu judicatur (MisCHNA, tom IV, de Synedriis, cap. I, § 5 , p. ai3). 'Sj/fc

Nous y reviendrons en parlant du grand conseil des anciens, ou sénat d'Israël.

16 Nombr., XXX, 16. — Ce demi-sicle n'était d'abord qu'une taxe par tête destinée à faciliter le dénombrement du peuple. —Il devint plus tard une cotisation annuelle que les sacerdotes et les lévites étaient tenus de payer comme les autres ( MlSCHNA , tom. II, de Siclis: cap. I, Commentaires ).

17 Ego tuli levitas à filiis Israël pro omni primogenito (Nombr., m, 12).

18 Toile levitas de medio filionim Israël Et applicabis levitas coram tabemaculofœderis, convocatâ omni multitudine filiorum Israël, et ponent filii Israël manus suas super illos, et offeret Aaron levitas, munus in conspectuDomini a filiis Israël, ut serviant in ministerio ejus.... Sicque consecrab is eos; quoniam dono donati sunt mihi à filiis Israël pro primogenitis (Nombr., VIII, 1i, 20 ).

»g JosÈPHE , Aniiquil. judaïq., liv. III , ch. IX.'

20 Fuit apud rectissimum rex (Deuler., xxxil. 5). Ce chapitre et le suivant paraissent avec toute évidence avoir été ajoutés beaucoup plus tard. — Schlosser, tom. I, p. 245).

2i Et comederunt (omnis congregatio) et biberunt coram Domino in die illo cum grandi lœtitiâ : et unxerunt secundo Salomonem filium David. Unxerunt autem eum Domino in principem, et Sadoc in pontificem ( I Chroniç., XXix, 22 ). Le texte dit : Et constituerunt secundo Salomonem filium David et unxerunt eum Domino in ducem, et Sadoc in pontificem. ,

22 Antiquit. judaiq, lib. XII, chap. IV.

25 I Machabées, XIV. — Nous reviendrons sur ce sujet. 24 De Republicâ Hebrœor,, liv. II, cap. ii.

23 Tribus coronis coronantur Israëlitae, nempè coronâ legis, coronâ sacerdotii, et coronâ regni. Coronâ sacerdotii dignus censebatur Aaron, coronâ regni dignus judicabatur David; corona autem legis reposita erat stabilita et omnibus Israëlitis aptata. Objiciet fortassè aliquis duas priores coronas legis coronee prœcellere? Attende quid dicat Scriptura: «Perme reges regnabunt et dominatores judicabunt terrain: » Undè tibi constat coronam legis caeteris prœstantiorem esse (maimonide, de fundamentis legis, cap. ni,

§ I.—VORSTIUS, i688).

26 Terrasson , Hist. de la jurisprud. romaine. BerRyat-saint-prix, Hist du Droit romain.

27 Mœurs des Israélites, ou Modèle d'une politiq. simple et sincère, § xiv.

•• 9.5

« ElőzőTovább »