Ancien théâtre franc̦ois, ou, Collection des ouvrages dramatiques les plus remarquables depuis les mystères jusqu'à Corneille, 2. kötet

Első borító
Viollet Le Duc (M., Emmanuel-Louis-Nicolas), Anatole de Montaiglon, Pierre Jannet
P. Jannet, 1854

Részletek a könyvből

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

220. oldal - Pourtant vueillez-moy pardonner. Au surplus vous vueil supplier Que ung chascun de vous a part soy Luy plaise de prier pour moy ; Je suis sot et vous estes foulx : Priez pour moy et je prieray pour vous.
332. oldal - J'ay pitié de vostre fortune. Cyapperçoyt le Franc- Archicr, de l' eapoventail, que ce n'est pas ung homme. Par le corps bieu ! j'en ay pour une ! Il n'a pié, ne main ; il ne hobe , Par le corps bieu ! c'est une robe Plaine, de quoy? charbieu*! de paille!
212. oldal - Les Lombars , selon leurs usages ,. Sont foulx par force d'estre saiges. Les Alemans sont au contraire : Hz sont foulx par force de boyre; Mais qu'ilz ayent bien mouille la gorge , Hz...
65. oldal - LE PREMIER. Si froit que tremble ; Et si n'ay tissu ne fille; Par ma foy, je suis bien pelé. LE SECOND. Mais moy ! LE PREMIER. Mais moy encore plus , Car je suis de fain tout velus , Et si n'ay forme de monnoye. LE SECOND. Ne sçaurions-nous trouver la voye Que nous eussions à menger? LE PREMIER. Aller nous fault, pour abréger, Briber d'huys en nuys quelque part.
70. oldal - Je m'apperchois (i) bien par cest croix Que mes gens m'ont joué d'abus , Et je suis bien un coquibus De si longuement séjourner. Sainct Jehan , je m'en revoys disner De mon pasté avec ma femme ; Car je seroye bien infâme S'on se mocquoit...
175. oldal - Au medecin, entens-tu bien? Mon varlet sourd, va et revien. Auras-tu point l'esprit ouvert? LE VARLET. Vous voulez donc qu'il soit couvert De cuyr ou de fort parchemin. LE GOUTEUX. Hélas! je suis bien prins sans vert. Mourrai-je icy in etermin Par ce meschant varlet sourdault?
178. oldal - Gargantua faict argument, Lequel estoit bonum quercus, Ung beduault à quinze culz. Or si pour ung apothicaire Luy estoit baillé ung clistoire Queritur convient et par où Par quelque pertuys ou quel trou; Que diriez-vous sur ce passage ? LE GOUTEUX.
333. oldal - C'est paine pour la chamberière, De la porter hors de ce lieu. (Au public.) Seigneurs, je vous commande à Dieu; Et se l'on vous vient demander Qu'est devenu le Franc Archier, Dictes qu'il n'est pas mort encor, Et qu'il emporte dague et cor, Et reviendra par cy de brief.
107. oldal - L'HOMME. De cela je ne m'y myré. Femme le gaignera à caqueter. Vous verriez plus tost Lucifer Devenir ange salutaire Que une femme eust un peu de repos Et soy taire ou tenir manière. LA FEMME. Voire , par bieu , teste d'osière. L'HOMME. Quoy ! sans remouvoir la testière? LA FEMME. Ny lebvre ny poupiere. L'HOMME. Je gaigne deux patars , Et moy-mesme je deviseray. LA FEMME. 109 Car tousjours maistresse seray. L'HOMME. Dictes doncques. LA FEMME. En cest estre Vous demourrez assis , Sans parler...
67. oldal - Envoyez-moy aussi seur message , Ou point ne l'aurez. LE PATICIER. Voicy rage. A tel enseigne comme on doyt , Mais que vous preigne [par] le doigt.