Méditations sur l'essence de la religion chrétienne

Első borító
Michel Lévy, 1864 - 386 oldal
 

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Kiválasztott oldalak

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

356. oldal - NUNC dimittis servum tuum, Domine:* secundum verbum tuum in pace. Quia viderunt oculi mei * salutare tuum. Quod parasti * ante faciem omnium populorum. Lumen ad revelationem gentium,* et gloriam plebis tuae Israel.
302. oldal - Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité.
317. oldal - Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
73. oldal - JésusChrist ; mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux ; car il reçut de Dieu le Père cet honneur et cette gloire lorsque cette voix lui fut adressée du milieu de la gloire magnifique : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toute mon affection; écoutez-le 2.
298. oldal - Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! Voici, votre demeure va devenir déserte.
305. oldal - Rendez donc à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu.
161. oldal - ... table du riche , mais personne ne lui en donnait; et les chiens venaient lui lécher ses plaies. Or il arriva que le pauvre mourut , et fut emporté par les anges dans le sein d'Abraham.
43. oldal - Une vapeur, une goutte d'eau suffît pour le tuer. Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt; et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien.
319. oldal - Jésus, voyant cela, en fut indigné, et il leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez point; *car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent.
361. oldal - Tradet autem frater fratrem in mortem, et pater filium, et insurgent filii in parentes, et morte eos afficient : — et eritis odio omnibus propter nomen meum.

Bibliográfiai információk