Histoire des Etats-Unis, depuis la découverte du continent américain, 8. kötet

Első borító
Firmin Didot frères, fils & C°, 1864
 

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Kiválasztott oldalak

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

189. oldal - L'Église grecque n'était pas plus accoutumée que la latine à ce dogme divin. Si elle continue sur ce ton, elle aura plus de réputation que Pierre le Grand. Ne pourriez-vous point me dire ce que produira, dans trente ans, la révolution qui se fait dans les esprits, depuis Naples jusqu'à Moscou? Je n'entends pas les esprits de la Sorbonne ou de la halle, j'entends les honnêtes esprits.
3. oldal - BANCROFT (GEORGE) Histoire des Etats-Unis depuis la découverte du continent américain, traduite de l'anglais par Mlle. Isabelle Gatti de Gamond.
25. oldal - Sire, de vouloir donner des entraves au génie et arrêter les progrès des connaissances humaines, mais nous devons représenter à VM, que la contagion, dont vos États sont menacés, est comparable à celle du luthéranisme contre laquelle vos illustres prédécesseurs prirent tant de mesures. Nous touchons au moment fatal où la librairie perdra l'Église et l'État. Le clergé est, de tous les ordres de l'État, le premier et celui à qui il importe le plus de maintenir les mœurs, la religion...
261. oldal - Je me figure que cette nation intrigante voudrait se mêler de nos affaires et souffler le feu entre la Grande-Bretagne et ses colonies; mais j'espère que nous ne lui en donnerons pas l'occasion '. » Franklin le désirait encore plus qu'il ne l'espérait.
308. oldal - ... d'assez prudent et d'assez instruit pour pouvoir souffler un feu qui couve sous la cendre et qui ne demande qu'à éclater... S'il se trouvait dans la Nouvelle-York un homme du génie de Cromwell, cette république serait plus facile à établir que celle dont cet usurpateur fut le chef. Peut-être cet homme existe-t-il, peut-être ne manque-t-il plus que de quelques circonstances heureuses pour le placer sur un plus grand théâtre. C'est à la France et à l'Espagne à tâcher de les faire...
71. oldal - Les colons, dit-il, sont des sujets de ce royaume, ayant comme vous-mêmes des titres aux privilèges particuliers des Anglais; ils sont liés par les lois anglaises et, dans la même mesure que nous, ils ont droit aux libertés de ce pays. Les Américains sont les fils et non les bâtards de l'Angleterre... Lorsque dans cette Chambre nous accordons des subsides à Sa Majesté, nous disposons de ce qui nous appartient en propre; mais les Américains ne sont point représentés ici; quand nous leur...

Bibliográfiai információk