Oldalképek
PDF

» en termes précis, sur la fin de ces semaines, la » mission des péchés, le règne éternel de la justice, » Y entier accomplissement des prophéties, et Y onction » du Saint des saints. Le Christ doit faire sa charge, » et paroître comme conducteur du peuple après » soixante-neuf semaines. Après soixante-neuf se» maincs (car le prophète le répèle encore), le Christ » doit être mis à mort : il doit mourir de mort violente; » il faut qu'il soit immolé pour accomplir les mys» tères. Une semaine est marquée entre les autres, et » c'est la dernière et la soixante-dixième : c'est celle » où le Christ sera immolé, où/'alliance sera confirmée, » et au milieu de laquelle l'hostie et les sacrifices seront » abolis, sans doute par la mort du Christ; car c'est » ensuite de la mort du Christ que ce changement est » marqué. Après celte mort du Christ, et l'abolition des » sacrifices, on ne voit plus qu'horreur et confusion: » on voit la ruine de la Cité sainte, et du sanctuaire; » un peuple et un capitaine qui rient pour tout perdre; » ïabomination dans le temple; la dernière et irrémé» diable désolation du peuple ingrat envers sonSau» veur (1).

(1) Septuaginta hebdomades alibreviat.i> suut super populum tmmi ci super urbem sanctam tuam, ut oonsummelur prffvaricatio,elfinem accipiat pcccatnm, et deleatur iniquitas, et adducatur justilia sempiterna, et impleatur visio, et propbelia, et ungatur Sanclus sanctorum. Scilo ergo, et animadvertc : ab exitu sermonis, ut iteriim irditicelur Jerusalem , usque ad Christum duccm, hebdomades septi'm, et hebdomades scxagihta duœ erunt et rursi'im œdifieabitur plalea, et muri in angustia lemporum. Et post hebdomades sexaginta duas occidetur Christus : et non eril ejus populos, qui eum

» Nous avons vu que ces semaines réduites en se» maines d'années, selon l'usage de l'Écriture, font » quatre cent quatre-vingt-dix ans, et nous mènent » précisément, depuisla vingtième année d'Artaxerce, » à la dernière semaine; semaine pleine de mystères, où » Jésus-Christ immolé met fin par sa mort aux sacri» Gces de la Loi, et en accomplit les figures. Les » doctes font de différentes supputations pour faire » cadrer ce temps au juste. Celle que je vous ai pro» posée est sans embarras. Loin d'obscurcir la suite » des rois de Perse, elle l'éclaircit; quoiqu'il n'y auroit » rien de fort suprenant, quand il se trouveroit quel» que incertitude dans les dates de ces princes (1); » et le peu d'années dont on pourroit disputer, sur un » compte de quatre cent quatre-vingt-dix ans, ne fe» ront jamais une importante question. Mais pourquoi » discourir davantage? Dieu a tranché la difficulté, » s'il y en a voit, par une décision qui ne souffre au» cune réplique. Un événement manifeste nous met » au-dessus de tous les raffinemens des chronologistes; » et la ruine totale des Juifs, qui a suivi de si près la voies; et aussitôt, ajoute le prophète, le Dominateur

negaturos est. Et civitatem et sanctuarium dissipabit populus cum duce venturo: et finis ejus vaslltas, et post finem bclli statuta desolalio. Confirmahit aulem paclum mullis hobdomada una : et in diruidio hebdomadis dcficiet hostia et sacrificium : et erit in templo abominatio desolationis : et usque ad consummationem et finem perseverabit desolatio. Daniel., IX, 34 ctseq.

(I) Cette incertitude vient de l'obscurité de la chronologie orientale ; les anciennes histoires ne marquent point de dates, ce qui rend les années des princes difficiles à fixer, foyez l'Hist. de Perse, par sir John Malcolm, tom. I, chap. VII.

< ■ . . ,

■■.

[ocr errors]

» mort de notre Seigneur, fait entendre aux moins » clairvoyans l'accomplissement (1) de la pro» phétie (2). »

Ainsi l'on savoit que le Messie naîtroit de la famille de David, et le temps de sa naissance est prédit avec une précision rigoureuse. Le Désiré de toutes les nations doit venir dans le second temple, et le remplir de sa gloire (3). Le dernier des prophètes, Malachie, annonçoit qu'il alloit paroître. Le Dominateur que vous cherchez, et l'Ange de l'alliance que vous désirez, viendra dans son temple. Le voici qui vient, dit le Dieu des armées (4).

Ce n'est pas tout : on savoit encore qu'il naîtroit miraculeusement. «Cieux, répandez votre rosée; et » que les nuées versent le Juste! que la terre s'ouvre,

(1) Confondus par l'évidence de cet accomplissement, les Jnifs ne savent plus que prononcer d'horribles imprécations contre ceux qui désormais supputeront les années de la venue du Messie. Inflata rumpanlur ossa eorum qui pcriodos temporum compulanl. Talm. cod. Sanhedrin, cap. XI. — Et remarquez que le même livre nous apprend que la tradition des Juifs, conforme à la prophétie de Daniel, annonçoit la venue du Messie au temps où JésusChrist parut. Tradilio domûs Eliœ, sex mille annis durai mundus ; bis mille annis inanitas (sine lege), bis item mille annis lex .deniquè, bis mille annis (lies Chrisli. Talm, lom. Sanhedrin, p. 97.

(t) Bossuet, Disc. sur l'hist. univ., II' part., ch. IX, p. 239,340. Edil. de Versailles.

(3) Et movebo omnes gentes, et veniet Desideratus cunclis gentibus; et implebo domum istam gloriâ, dicit Dominus exercituum. Aqq. II, 8.

(4) Etstatim veniet ad lemplum suum Dominator quem vos quav rilis, et Angelus lestamenti quem vos vultis. Ecce venit, dicit Dominus exercituum. Malach., III,1.

» et germe le Sauveur! c'est moi Jehovah qui l'ai » formé (1). Le Seigneur lui-même vous donnera un » signe : voilà que la Vierge concevra, et elle enfan» ter a un fils, et il sera nommé Emmanuel (2), » Dieu avec nous. David son père avoit vu les rois de Tharsis lui offrir des dons, et les rois d'Arabie et de Saba lui apporter des présens (3); de Y or et de l'encens, dit Isaïe (4) : car cette circonstance devoit aussi être prédite. Osée le voit revenir d'Egypte (5). Michée avoit marqué jusqu'au lieu où s'accompliroit le mystère de son enfantement. Et toi, Bethlehem, appelée Ephrala, tu es une des plus petites villes parmi celles de Juda : de toi sortira le Dominateur d'Israël; et sa nération est dès le commencement, dès les jours de l'éternité (6).

Le même prophète qui disoit du Christ, Le voici qui vient, indique un nouveau signe auquel on le reconnoîtra : il sera précédé d'un envoyé pour lui préparer les

.

(1) Rorate, cœli, desuper, et nubes ploant Justum: aperiatur terra, et germinet Salvatorem; et juslitia oriatur simul : ego Dominus feci eum. Is., XLV, 8.

(2) Dabit Domimis ipse vobis signum. Ecce Virgo concipiet, et pariet filium, et vocabitur nomen ejus Emmanuel, /d., VII, M. — Creavit Dominus novum super terram : femina circumdavit virum. Jerem., XXXI, 22.

(3) Reges Tharsis et insnlae munera offerent : reges Arabum et Saba doua adducent. Id., LXXI, 10.

(4) De Saba venient, aurum et thus dcferentes. H., LX, 6.

(5) Ex .-Egypto vocavi filium meum. Ose., XI, 1.

(6) Et tu, Bethlehem Ephrata, parvulus es inmillibus Juda : ex te mihi egredietur qui sit Dominator in Israël, et egressus ejus ab initio, à diebus œternitatis. Mich., V, 2.

[ocr errors]

d'Israël, l'Ange delalliance viendra (1).

Et qu'est-ce que cet Ange de l'alliance? C'est le même qui est appelé le Juste (2)_, le Saint par excellence, le Saint des saints (S), h Roi-Sauveur (4), comme parle Zacharie; c'est le Christ qui, selon Daniel, doit accomplir toutes les prophéties, abolir l'iniquité en mourant de mort violente, mettre fin au péché, et établir le règne de la justice éternelle (5). C'est donc lui qui sera le Rédempteur de notre race que Job attendoit (6). C'est lui qui détruira l'empire du démon, qui écrasera la télé du serpent, et relèvera la nature humaine abattue. Ilsera prophète et législateur; Moïse l'annonce aux Juifs, en leur ordonnant de lui obéir.

« Le Seigneur votre Dieu vous suscitera un pro» phète comme moi, de votre nation et d'entre vos

» frères : vous l'écouterez Et le Seigneur m'a

» dit... Je leur susciterai du milieu de leurs frères un

(t) Ecce egomitto angclum meum, et praeparabit viam anlefaciem meam. Et slalim veniel ad templum suum Dominator, etc. Malach., III, I.

(2) Roratc, cœli, desuper, et nubespluant Justum: aperiatur terra, et germinet Salvatorem. Is. XIA, 8.—Ecce (lies ventant, et suscitabo David germen jnstum. Et regnabit rcx, et sapiens erit. Jerem., XXIII, 5.

(3) Exalta et lauda, habitatio Sion, quia magnus in medio tui sanctus Israël. Is., XII, 6.— Et ungatur Sanctus sanclorum. Daniel., IX, 24.

(4) Exulta satis, fllia Sion : jubila, fllia Jerusalem. Ecce Rex tons venit tibi justus et Salvador. Zachar., IX, 9.

(5) Daniel., IX, 24.

(6) 7tOJ Redemptor consanguineus. Job., XIX, 25.

[ocr errors]
« ElőzőTovább »