Oldalképek
PDF
ePub

dix églogues de Virgile, où j'ai tâché d'être fidèle au coloris , a l'harmonie, au mouvement du poète. Ovous, les favoris des Muses, n'allez pas croire que je vienne ici partager avec vous quelques feuilles du laurier qui ceint votre front. Ce sont de simples e'tudes en poésie, comme vous devriez vous en" prescrire en grammaire. Mes vers n'ont pas osé prendre l'essor parmi les œuvres poétiques; ils se cachent dans l'obscurité grammaticale. Leur modestie appelle votre indulgence. Mais si votre sévérité éveille mon orgueil , on me verra , montrant mes rimes et vos v fautes, forcer peut-être le lecteur a dire :Il n'est pas sûr que ce grammairien ne soit pas poète; mais il est démontré que ces poètes ne sont pas grammairiens.

Selon l'ordre observé soit dans la lettrine au haut des pages, soit dans les colonnes.

Colonne masculine.

A, abe, able, abre, acle, acre , act, acte , adre, âge, agme, ail, al, aime, alque, al te, ap, aps, apt, ar, arbre, arc, asme, aspe, aste, astre, atre ; oi, oil, oir, oitre, oivre.

Colonne féminine. Ace, acbe, ade, afe, afle, afre, agne, ague, aille, aie, algne, alpe, alve, ame, ane, ape, âpre, aque, arbe, arce, arche, arde, are, arge, argne, argue , arme , arne, arpe , arque, arte, artre, ase, asque, ave,' axe; oif, oife, oile , oine, oire, oise, oisse , oite.

A N.

An, ambe, amble, ambre,, Ampe, ance, anche, ancre, amplire, ample, ampre, an- ande , andre, ange, angue , gle, anle, anre, antre, anvre. anque, ante.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

I N.
Col une masculine. Colonne féminine.

In, imbe, imbre, impe, Imphe, ince, ingle, ingue, impie, inde, indre, inge , èinte, ointe, inx , ien, oin.

[ocr errors]

U, ub, ube, uc, ucre, ud, uf, Uble, uce, ude , ue, ufe, ufle, ul, ulcre, uple, ur, urne, ugue, ulbe, ule, ulte, ume, use, uste, ustre, uxe. une, upe, uque, ure, use, ute,

uve.

E U.

Eu, euble, euf, euil, euille, Eue, eule, eur, eure, euse, eul, euple, euque, eurt,eurtre. euve, euvre.

EUE
Colonne masculine. Colonneffminine.

Un.

O U.

Ou, ouble, oude, oufle, Ouche, oucle, oudre, oue, oufre, oug, ouge, ouil, ouple^ oufe, ougue , ouille, ouïe, our, ourpre, ouvre. oulpe, oupe, ouque, ourbe,

ource, ourche, ourde, oure, ourge, ourme, ourne, ourte, ousse, oute, outre, ouve , onze.

N. B. Ce tableau doit faciliter la recherche tles mots qu'on a intérêt à trouver.

Gala, art et emploi, ont la même désinence; c'est l'a, parce que c'est ce son qui frappe l'oreille.

Branle, genre, ambre, décembre, etc. , ont la même désinence; c'est an , parce que c'est le son qui frappe l'oreille.

La désinence a son appui sur la voyelle de la dernière syllabe , lorsque cette voyelle n'est pas un e muet. La désinence a son appui sur la voyelle de Ja pénultième syllabe , lorsque la dernière renferme un e muet.

lïé aigu, dans tous les cas, a son appui sur la voyelle Ou la consonne qui le précède.

2° En général, c'est le son qu'il faut consulter plutôt que l'orthographe.

3° La désinence écrite in est l'e nasal.

A.
Colonne masculine.

m
SONT MASCULINS LES NOMS EN

A , ac p at }ach} as, ât, acs. Un grand gala , un ion estomac, un triste état, un vieux aima— nach.

Lis dans ton estomac , seul il pourra t'apprendre
Quels mets te sont permis, quels tu dois te défendre.

Tout fier du faux éclat de sa vaine richesse,
Déjà, nouveau seigneur, il vante sa noblesse.

Du taffetas, un bât, un lacs d'amour. Les cas, admis avec raison dans le grec et dans le latin, sont désavoués par le génie de notre langue.

De tous nos mets sucrés , secs, en pâte, liquides,
Les estomacs dévots furent toujours avides.

— ces'funestes appas,

Qui promettent la vie et donnent le trépas.

Au mousquet réuni le. sanglant coutelas,

Déjà de tous côtés porte un double trépas. w

Bellone va réduire en cendres
Les courtines de Philisbourg,
Par cinquante mille Alexandres
Payés à quatre sous par jour.

« ElőzőTovább »