Oldalképek
PDF
ePub

Colonne féminine.

IN

LES

es

SONT FÉMININS LES NOMS EN ACE, asse. La bonace, une préface, la grace, etc.; une chasse générale, de grandes échasses.

Dites-moi donc pourquoi vous vous affligez tant?
Puisque vous ne touchez jamais à votre argent, .

Mettez une pierre à la place, . Elle vous vaudra tout autant. Excepté espace, impasse , Parnasse ; un grand espace, un impasse peu connu,

Le Parnasse françois ennobli par ta veine, .
Contré tous ces complots saura te maintenir,

Et soulever pour toi l'équitable avenir. - N. B, Espace, terme d'imprimerie, est féminin. Il faut mieux espacer ces lignes , il faut mettre de plus fortes espaces, ;z treneris,

Impasse , mot que Voltaire substitue à culde-sac..

. g o ! ACHE, âche. De la bourrache , une belle moustache, une tache d'encre, une tâche à remplir, etc.

Chaque castor agit, commune en est la tâche, se Le vieux y fait marcher le jeune sans relâche.

Colonne masculine.
Je les vois prodiguant leur vie a
Chercher les combats meurtriers,
Couverts de fange et de lauriers,

Et pleins d'honneur et de folie. . Il n'y a point d'exception. -ABE. Cet astrolabe est mal fait, le crabe esti un testacée, etc. " !

Excepté syllabe. Une syllabe est un son formé par une seule impulsion de la voix.

Le nouveau Cicéron, tremblant, décoloré,
Traîne du dernier mot les syllabes honteuses.'
Apamis raconta ses malheureux amours,
En mètres qui n'étoient ni trop longs ni trop courts;
Dix syllabes par vers, mollement arrangées ,
Se suivoient avec art, et sembloient négligées.

Les composés de ce mot suivent la règle générale : un monosyllabe , un dissyllabe, etc.; c'est comme s'il y avoit un mot monosyllabe , un mot díssyllabe, etc.

ABLE. L'érable est dur et veineux , le råble d'un lièvre, etc.; excepté étable , fable et table: une belle étable, une fable ingénieuse , une table bien servie. Rien n'est beau que le vrai , le vrai seul est aimable, Il doit régner partout, et même dans la fable."

Colonne féminine. Excepté panache et relâche. Voilà un beau panache, son mal lui donne du relâche. - N. B. Relâche, terme de marine, est féminin. Une bonne relâche est un lieu favorable aux vaisseaux qui ont besoin de relâcher.

ADE. Une salade, une marmelade, etc.. Aimez-vous la muscade! on en a mis par-tout. "'.

Excepté grade et stade. Mønter au plus haut grade; le stade grec.. !

Son habit d'ordonnance avoit deux épaulettes,
De son grade à la guerre éclatants interprètes. .

AFE, aphe. Une carafe, une riche agrafe, une épigraphe ingénieuse, etc.

On devroit faire l'épitaphe la plus flatteuse de soi-même, et passer toute sa vie à la mériter.

L'orthographe de Voltaire est vicieuse en ce qu'elle emploie deux signes pour un son simple, et en ce qu'elle donne à ces signes un emploi contraire à leur institution. Pour exprimer le son e dans je lisois, il faudroit un è grave , et dans il lisoit, un é moyen. C'étoit le sentiment de Dalembert, ce doit être celui de tous les bons esprits. “

.. Excepté cénotaphe , paragraphe , paraphe'; Colonne masculine. ABRE. Du cinabre naturel, du cinabre artificiel; un sabre bien aiguisé, etc. ,

AC..
Jamais contre un renard chicanant un poulet,
Un renard de son sac n'alla charger Rollet.
Dans ce sac ridicule où Scapin s'enveloppe,
Je ne reconnois point l'auteur du misanthrope.
Il n'y a point d'exception. .
ACLE.
Jamais Iphigénie en Aulide immolée,
Ne coûtà tant de pleurs à la Grèce assemblée,
Que dans l'heureux spectacle à nos yeux étalé,
N'en a fait de nos jours verser la Champmêlé.
Cet oracle est plus sûr que celui de Calchas. -
Plus l'obstacle étoit grand, plus fort fut le désir.

Ce mot me rappelle l’emploi qu'en a fait l'auteur d'une ode şur l'enthousiasme ; WosialNos ames de gloire effrénées, in Prenant un vol inattendu, . !

Se plongent dans leurs destinées

A travers l'obstacle éperdu. On voit que si le poète pèche contre le goût, il ne pèche pas contre le genre:

A. Colonne féminine. . télégraphe. Un magnifique cénotaphe, un long paragraphe , un joli paraphe, le télégraphe a été inventé de nos jours. ..

AFLE, Les raisins ont coulé, il n'est resté que la rafle; une rafle m'a ruiné.

AFRE, afre. Une balafre au visage, il ne songe qu'à la bâfre , expression peu noble.

AGNE
La montagne en travail enfante une souris.
AGUE. Une bague, une vague, etc.
Toujours aux champs, toujours armé, botté,
Le pot en tête et la dague au côté. !
AILLE. La France doit son salut à la ba-
taille de Marengo, les entrailles maternelles, la
limaille de fer, etc. :

Tout vainqueur insolent à sa perte travaille,
Défions-nous du sort , et prenons garde à nous, .

Après le gain d'une bataille,
Il a de Jupiter la taille et le visage.

ALE, alle. Les annales de Linguet étoient courues , la cymbale retentissante , une balle homicide , etc. · Excepté astragale , dédale , intervalle, ovale,

« ElőzőTovább »