Oldalképek
PDF
ePub
[merged small][ocr errors]

Aex preuves de la religion chrétienne que nous fournissent les miracles qui l'ont établie, et le miracle aussi admirable que tous les autres de son établissement , succède la preuve tirée de l'accomplissement des diverses prophéties faites, soit dans l'ancienne loi sur Jésus-Christ, soit, par lui, dans la nouvelle. Ce divin Sauveur ne séparoit pas ces deux démons- . trations de sa divine mission. En même temps qu'il disoit aux juifs : les œuvres merveilleuses que mon père m'a donné le pouvoir de faire, ces œuvres que vous mc voyez opérer, témoignent que c'est lui qui m'a envoyé(1). Il ajoutoit immédiatement : Etudiez les écritures , vous qui croyez qu'elles contiennent les paroles de vie ;

ce sont elles qui rendent témoignage sur moi. Si vous croyez à Moyse, vous devez croire en moi, car c'est de moi qu'il a parlé dans ses livres (2). A la suite de leur divin Maître , ses Apôtres présentoient , aux peuples qu'ils instruisoient, et spécialement aux juifs, la preuve résultante des oracles de l'ancienne loi accomplie en Jésus-Christ. Saint Pierre, dans sa première prédication, après avoir rappelé aux habitans de Jérusalem, les miracles que son Maître avoit opérés parmi eux, et dont ils avoient une pleine connoissance (3), après avoir annoncé sa miraculeuse résurrection (4), la confirme par le témoignage prophétique de David (5). Peu de jours après, dans sa seconde prédication, il établit encore la Divinité de la religion qu'il annonce, non-seulement sur le témoignage qu'il rend à la résurrection, mais aussi sur le témoignage de tous les prophètes qui avoient prédit les souffrances du Christ (6). Il insiste sur celui de Moyse (7), et il déclare que depuis Samuel, tous les prophètes ont annoncé les jours de la venue de Jésus-Christ (8). Il seroit beaucoup trop long de rapporter

tous les passages, soit des actes des Apôtres, soit de leurs épîtres dans lesquels ils présentent aux peuples, pour les convertir, l'accomplissement des oracles de la loi ancienne (9). II. C'étoit sur le double fondement des miracles et des prophéties, que les premiers prédicateurs de la loi chrétienne l'avoient établie, et c'est de même par cette double autorité que les saints Pères l'ont défendue contre les attaques de ses ennemis, Il seroit facile de prouver que telle a été la méthode de tous les anciens apologistes. Contentons - nous de citer Origène, confondant Celse par ces deux démonstrations si supérieures à tous les argumens que produisoient la dialectique des grecs (1 o); et saint Augustin, les présentant aux payens, pour leur montrer la certitude du christianisme (11). Guidés par des traces si respectables, nous venons offrir à ceux qui, de nos jours, ont eu le malheur d'abandonner la foi chrétienne, ce qui, autrefois, la fit embrasser à leurs pères ; et qu'après l'avoir prouvée par les miracles qui accompagnèrent son établissement, nous allons compléter la démons

tration par les prophéties qui l'avoient
précédé. Nous les conjurons, pour l'in-
térêt le plus grand qui puisse les ani-
mer, de considérer, avec toute l'attention
qu'ils méritent, ces oracles anciens (12) ;
de les rapprocher des faits, et de juger
s'ils ont été véritablement accomplis ,
comme nous le soutenons et comme l'ont
cru, jusqu'à eux, tous les siècles chré-
tlCnS. - .
III. L'ordre que nous suivrons dans
cette dissertation, sera de la diviser en
trois chapitres. Dans le premier, nous trai-
terons de la prophétie en général. Dans
le second, nous parcourrons les prophé-
ties de l'ancienne loi relatives au Messie ,
et nous en montrerons l'accomplissement
dans Jésus-Christ. Dans le troisième, nous
considérerons les prophéties de la loi
nouvelle faites par Jésus-Christ lui-même;
et nous verrons avec quelle exactitude
elles ont été effectuées.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« ElőzőTovább »