Profils Anglais

Első borító
J.M. Dent, 1905 - 289 oldal
 

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Kiválasztott oldalak

Tartalomjegyzék

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

230. oldal - Sans doute, lui disais-je, il n'ya point d'ami aussi agréable qu'une maîtresse qui nous aime. Il ya de plus dans la femme une gaieté légère qui dissipe la tristesse de l'homme. Ses grâces font évanouir les noirs fantômes de la réflexion. Sur son visage sont les doux attraits et la confiance. Quelle joie n'est rendue plus vive par sa joie? quel front ne se déride à son sourire?
60. oldal - ... d'Amérique, il se tenait sur la réserve: «Je m'imagine, disait-il (août 1767), que cette intrigante nation ne serait pas fâchée de s'immiscer dans nos affaires , et de souffler le feu entre la Grande-Bretagne et ses colonies ; mais j'espère que nous ne lui en fournirons point l'occasion.
155. oldal - Alps; and with those affectionate resources set sentiment at defiance. Yet thirty years later the lady, then the wife of the most conspicuous man in Europe, was able to suggest useful reflections to an aged bachelor...
52. oldal - M. Franklin a été présenté au roi : il était accompagné d'une vingtaine d'insurgents, dont trois ou quatre avaient l'uniforme. Le Franklin avait un habit de velours mordoré, des bas blancs, ses cheveux étalés, ses lunettes sur le nez et un chapeau blanc sous le bras.
155. oldal - Gardez-vous, Monsieur, de former un de ces liens tardifs : le mariage qui rend heureux dans l'âge mûr, c'est celui qui fut contracté dans la jeunesse. Alors seulement la réunion est parfaite, les goûts se communiquent, les sentiments se répondent, les idées deviennent communes, les facultés intellectuelles se modèlent mutuellement; toute la vie est double, et toute la vie est une prolongation de la jeunesse.
259. oldal - On en voit qui passent leur vie à tourner un vers, à arrondir une période ; en un mot, à rendre agréables des choses, non seulement inutiles, mais encore dangereuses, comme à chanter un amour feint ou agréable, et à remplir l'univers des folies de leur jeunesse égarée.
7. oldal - Je me trouvai l'autre jour dans une compagnie où je vis un homme bien content de lui. Dans un quart d'heure, il décida trois questions de morale, quatre problèmes historiques, et cinq points de physique. Je n'ai jamais vu un décisionnaire si universel ; son esprit ne fut jamais suspendu par le moindre doute.
146. oldal - Je trouve l'auteur assez aimable, mais il a, si je ne me trompe, une grande ambition de célébrité; il brigue à force ouverte la faveur de tous nos beaux esprits , et il me paraît qu'il se trompe souvent aux jugements qu'il en porte ; dans la conversation il veut briller et prendre le ton qu'il croit le nôtre , et il y réussit assez bien ; il est doux et poli , et je le crois bonhomme ; je serais fort aise d'avoir plusieurs connaissances comme lui , car à tout prendre il est supérieur à...
172. oldal - Il n'ya pas au monde de marque plus sûre d'un petit et pauvre esprit que l'inattention. Tout ce qui vaut la peine d'être fait, mérite et exige d'être bien fait, et rien ne peut être bien fait sans attention.
82. oldal - Comme si, dès ce temps, la Fortune inhumaine Eût voulu m'allaiter de tristesse et de peine, ainsi que lui fait dire un vieux poète dans je ne sais quelle tragédie.

Bibliográfiai információk