Oeuvres complètes de Bourdaloue, de la compagnie de Jesus, 5. kötet

Első borító
 

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Kiválasztott oldalak

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

11. oldal - ... pour elle ; mais Dieu ne la veut pas dans cet état : il faut supposer qu'il l'y veut, et faire comme s'il l'y voulait ; mais elle n'a nulle marque de vocation : c'en est une assez grande que la conjoncture présente des affaires et la nécessité ; mais elle avoue elle-même qu'elle n'a...
371. oldal - Non, mes frères, je ne pense point avoir encore atteint où je tends; mais tout ce que je fais maintenant, c'est qu'oubliant ce qui est derrière moi, et m'avançant vers ce qui est devant moi, 14.
12. oldal - Cependant on conduit cette victime dans le temple , les pieds et les mains liées, je veux dire, dans la disposition d'une volonté contrainte, la bouche muette par la crainte et le respect d'un père qu'elle a toujours honoré. Au milieu d'une cérémonie brillante pour les spectateurs qui y assistent , mais funèbre pour la personne qui en est le sujet, on la présente au prêtre, et l'on en fait un sacrifice qui, bien loin de glorifier Dieu et de lui plaire , devient exécrable à ses yeux, et...
167. oldal - Dieu à ce jeune homme de l'évangile, allez , vendez tout ce que vous avez ; donnez-en le prix aux pauvres, et vous serez en état de me suivre , et de parvenir à la plus haute sainteté de ma loi.
397. oldal - Quand cet Esprit de vérité sera venu, il vous enseignera toute vérité; car il ne parlera pas de lui-même; mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
10. oldal - A peine est-il né , cet enfant , que l'Eglise est son partage ; et l'on peut dire de lui , quoique dans un sens bien opposé , ce qui est écrit d'Isaïe , que , dès le ventre de sa mère , il est destiné à l'autel, non par une vocation divine , comme le Prophète, mais par une vocation humaine : Ab utero vocavit /we (0.
102. oldal - Venite ad me, omnes gui laboratis et onerati estis, et ego reficiam vos (MATTH. xn); venez, âmes tristes et affligées; venez, vous qui gémissez sous le poids de la misère humaine et dans la douleur, venez à moi. Le monde n'a pour vous que des mépris et des rebuts, et vous en éprouvez tous les jours l'injustice : les plus déréglés et les plus vicieux y font la loi aux plus justes, et c'est ce qui vous flétrit le cœur et qui vous remplit d'amertume. Mais, encore une fois, venez; et sans...
11. oldal - ... autre motif, c'est assez pour la dévouer à la religion ; mais elle n'est pas appelée à ce genre de vie : il faut bien qu'elle le soit , puisqu'il n'ya point d'autre parti...
323. oldal - Qu'est-ce, à le bien définir, que le roman? Une histoire, disons mieux, une fable proposée sous la forme d'histoire, où l'amour est traité par art et par règles; où la passion dominante et le ressort de toutes les autres passions, c'est l'amour; où l'on affecte d'exprimer toutes les faiblesses, tous les transports, toutes les extravagances de l'amour; où l'on ne voit que maximes d'amour, que...
339. oldal - Siècle profane, que n'as-tu pas su corrompre, et où n'as-tu pas répandu ta malignité ! Vous m'entendez, mes chers auditeurs , et vous devez m'entendre : vous savez ce que sont devenues certaines promenades , et ce qu'elles deviennent tous les jours. Vous savez ce qui les fait préférer à d'autres et ce qu'on y va chercher. Concours tumultueux et confuse multitude , qui sert de scène à la vanité et à la mondanité. S'il ya une beauté humaine à produire et à faire...

Bibliográfiai információk