Coup d'oeil philosophique sur le pays occupé par les Cosaques du Don: Ancienne communication découverte entre la mer Caspienne, celle d'Azow et la mer Noire. Description des moyens employés pour préserver Tscherkask, capitale de ces Cosaques, des gros débordemens du Don ...

Első borító

Részletek a könyvből

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Kiválasztott oldalak

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

65. oldal - Calécut a été autrefois une ville célèbre et la capitale d'un royaume de même nom ; ce n'est aujourd'hui qu'une grande bourgade mal bâtie et assez déserte. La mer qui , depuis un siècle , a beaucoup gagné sur cette côte , a submergé la meilleure partie de l'ancienne ville avec une belle forteresse de pierre de taille qui y étoit : les barques mouillent aujourd'hui sur leurs ruines , et le port est rempli d'un grand nombre d'écueils qui paroissent dans les basses marées , et sur lesquels...
103. oldal - Grecs, vous êtes encore des enfants! Il n'en est pas un seul parmi vous qui ne soit novice dans la science de l'antiquité; vous ignorez ce que fit la génération des héros dont vous êtes la faible postérité.
75. oldal - Caspienne, sans avoir cependant la moindre ressemblance avec ceux des deux fleuves; cette uniformité de terrain dans les steppes qui , à l'exception des endroits couverts de sable mouvant, n'est partout qu'un sable lié avec le limon de la mer ou bien une glaise jaune sans le moindre gazon, ou la moindre couche de...
76. oldal - Quoiqu'il y ait des siècles incal» culables que les eaux se sont écoulées de ces contrées , ces » plaines ne sont pas encore couvertes de terre végétale, ni de » gazon , et n'ont encore produit ni bois , ni buissons.
43. oldal - On crut que les exhalaisons puantes que ce tremblement produisit furent cause de cette peste qui se répandit par toute la terre, qui dura trois ans et qui, à ce que l'on estimait, fit périr le tiers du genre humain.
69. oldal - Les eaux immenses du déluge se sont répandues et ont tout inondé et submergé. Les montagnes ont disparu dans leur sein ; les collines y ont été ensevelies ; leurs flots mugissants semblaient menacer le ciel ; les peuples poussent des soupirs : qui pourra les secourir?...
76. oldal - L'on ne trouve que des bancs de coquilles et de coraux , qui proviennent d'une inondation plus ancienne- et plus considérable que celle que nous avons déjà soupçonnée. Les productions marines de ces couches horizontales sont généralement des espèces qu'on ne rencontre que dans l'Océan j la mer Caspienne et la mer Noire n'en offrent pas de semblables.
108. oldal - En 1682 il y eut une pareille inondation dans la province de Zélande , qui submergea plus de trente villages , et causa la perte d'une infinité de monde et de bestiaux qui furent surpris la nuit par les eaux. Ce fut un bonheur pour la Hollande que le vent de...
41. oldal - ... ombiliqué et persillé, nous n'aurions point su à quelle espèce rapporter un fragment de fossile très - bien ramifié , que Rnorr (i) a donné dans le nombre des pétrifications qui remplissent les planches de son ouvrage. Mais, à la régularité de ces ramifications, nous devons reconnoître que philosophes , sont de jour en jour plus attestées par des monumens authentiques , et par des histoires écrites de la main même de la Nature ». (Mémoires de l'académie des sciences, année...
3. oldal - L'âge d'or à son tour suivra l'âge de fer. Flore embellit des champs l'aridité sauvage. La mer change son lit, son flux, et son rivage. Le limon qui nous porte est né du soin des eaux.

Bibliográfiai információk