Oldalképek
PDF
ePub

phètes ont en 'yue , sur le simple fondement que Zorobabel a été descendant de David et chef du peuple hébreu (8). Mais les expressions des prophéties sont trop magnifiques pour être entendues de ce prince , qui dans le fait n'a eu autorité que sur environ cinquante mille personnes, et même une autorité subalterne, soumise à celle des rois de Perse, et encore une autorité continuellemeni traversée par les attaques de ses voisins, qui ne cessaient de harceler et de troubler la république renaissante.

Au reste, cette interprétation tardive de quelques rabbins est absolument contraire à la doctrine constante de leurs pères. Tous, d'après les prophéties, attendaient un Messie descendant de David. Tous les targumistes, tous les thalmudistes, tous les anciens écrivains de leur nation y sont précis. Nous avons dans l'histoire évangélique des témoignages formels de cette opinion générale. Le prêtre Zacharie, à la naissance de son fils Jean-Baptiste , rendant grâces au Seigneur de la rédemption qu'il va accorder à son peuple, dit, que le Dieu d'Israël a élevé le signe du salut dans la maison de David son serviteur, ainsi qu'il l'a annoncé par la bouche de ses saints prophètes, qu'il a suscités dans le cours des siècles (9). Interrogés

par Jésus-Christ sur ce qu'ils pensent de l'origine du Christ, les pharisiens lui répondent qu'il doit descendre de David (10). Quand les malades, implorant sa bienfaisance, veulent lui témoigner qu'ils le reconnaissent pour le Messie, ils l'appellent le fils de David (11). Lorsqu'émerveillés de ses prodiges, les Juifs expriment leur doute s'il n'est pas l'objet de leur attente, ils demandent s'il serait en effet le fils de David (12). Pour lui faire honneur à son entrée dans Jérusalem, ils crient, hosanna au fils de David (13)! Enfin l'opinion des Juifs, que le Messie devait naître dans la famille de David, était si constante, si bien connue, que, pour mettre fin à tous les mouvements: et aux révoltes que ce peuple ne cessait de renouveler, excité par de faux messies, et par la persuasion que le temps fixé par les prophètes était arrivé, Trajan fit mettre à mort tout ce qu'on put découvrir des descendants de David; et ce fut une des causes du martyre de saint Siméon, proche parent de JésusChrist, et issu comme lui de la race royale.

111. Que Jésus-Christ fût descendant de David, c'est un point sur lequel il est impossible de former un doute raisonnable : sa généalogie est rapportée par deux évangélistes; nous venons de voir les témoignages

que lui rendaient les Juifs de son temps: et ce qui achève de porter cette vérité au plus haut point de démonstration, c'est qu'elle n'a été contestée par aucun ennemi de la religion, soit juif, soit païen, quelqu'intérêt qu'ils eussent à la combattre.

Nous devons convenir, et nous l'avons déjà observé, que cette circonstance d'être du sang de David, si elle était isolée, ne suffirait pas pour prouver la divine mission de Jésus-Christ; elle montrerait seulement que ce caractère attribué au Messie ne lui manque pas. Mais en inspirant à ses prophèles la désignation de ce caractère général de descendant de David , la providence a voulu qu'ils y joignissent des traits spéciaux qui, entre tous les descendants de David , particularisassent et fissent reconnaître le personnage qu'ils annonçaient. Ainsi Nathan ne promet pas seulement à David un descendant illustre; il lui prédit pour ce descendant un royaume éternel. Ainsi Isaïe, après avoir dit qu'un rejeton s'élèvera de la racine de Jessé, ajoute qu'il sera rempli de l'esprit du Seigneur; que toutes les nations l'invoqueront; que son sépulcre sera glorieux. Ainsi Jérémie, à la prédiction d'un descendant de David , joint celle que ce sera un roi qui établira la justice sur la terre , qui la jugera , qui sauvera les hommes , qui sera appelé notre Seigneur juste. Ainsi Ezéchiel annonçant un David futur, le désigne sous l'emblême d'un pasteur qui mènera dans les pâturages les brebis du Seigneur, et d'un prince qui sera au milieu d'elles. Voilà bien des circonstances qu'il était impossible à ces prophètes de prévoir par leurs lumières naturelles, tant de siècles à l'avance. Il ne serait pas non plus raisonnable de prétendre que ces divers prophètes ayant chacun de leur côté fait au hasard ces prédictions, elles sont venues toutes fortuitement s'effectuer. Si donc nous voyons toutes ces particularités exactement réunies dans un seul homme, quisoit en même temps descendant de David, il sera évident qu'elles ont été inspirées par Dieu, et que le personnage dans lequel elles se réalisent est un envoyé céleste: or, nous disons que tous ces caractères se trouvent pleinement réunis dans la personne de JésusChrist; nous le prouverons de chacun d'eux en détail: ils feront le sujet d'articles séparés; mais nous nous abstenons d'en rapporter ici les preuves, pour éviter les répétitions auxquelles elles vous entraîneraient.

IV. A cette démonstration, propre à convaincre les ennemis du christianismo de toutes les classes, nous ajouterons un rai

sonnement bien sûr contre les Juifs, qui persistent à attendre le Messie prédit par les prophètes , et qui reconnaissent que c'est du sang de David qu'il doit naître : c'est qu'ils doivent avouer que ce Messie est venu, puisque la postérité de David, ou est éteinte d'après la recherche qui en a été faite sous Trajan, ou est tellement confondue avec les autres générations juives, qu'il est devenu impossible de la discerner. C'est une chose bien digne de remarque, que jusqu'à l'époque qui a donné au monde Jésus-Christ, les Juifs aient conservé avec un soin extrême leurs généalogies, et que depuis ce temps elles soient absolument perdues. Pour peu qu'on y réfléchisse, on ne peut s'empêcher d'être frappé d'admiration, en contemplant ce trait de la providence. Ayant que le Messie ne fût yenu, il était important que les généalogies se conservassent, afin qu'il fût certain que le Messie était de la race des patriarches et de David; depuis sa venue, il a été utile que toutes les races juives se confondissent, afin de montrer qu'on ne devait plus l'attendre. Et dans le fait, s'il se présentait aujourd'hui parmi les Juifs, comme il s'en est élevé plusieurs dans le siècle de Jésus-Christ, un homme qui prétendit être le Messie, comment pourrait-il prouver

« ElőzőTovább »