Oldalképek
PDF
ePub
[merged small][merged small][ocr errors][merged small]

PROPHÉTIES SUR L'oRIGINE ET LA NAISSANCE DU MESSIE .

Nous diviserons ce chapitre en trois paragraphes. Dans le premier, nous examinerons les prophéties sur la race dont devait sortir le Messie; dans le second, celles sur le lieu où il devait naître; dans le troisième, celles sur la personne qui devait le mettre au monde.

[ocr errors]

Prophéties qui annonçaient que le Messie descendrait de David.

JE ne m'arrêterai pas à prouver que c'était d'Abraham , d'Isaac et de Jacob que | T. II. 1

devait descendre le Messie ; nous avons vu les promesses positives faites par Dieu luimême à ces patriarches : d'ailleurs, c'était d'eux que descendait tout le peuple hébreu, dont le Messie devait faire partie : ainsi ce point ne doit faire aucune difficulté. J'ai aussi rapporté la prophétie par laquelle Jacob prédit à son fils Juda, que ce sera la tribu issue de lui qui donnera au monde le Messie. Ce que j'ai à établir ici est que parmi la tribu de Juda c'était dans la famille de David que devait naître le Messie, et que Jésus - Christ est véritablement issu de ce prince. I. Nous voyons dans plusieurs endroits la promesse faite à David d'un royaume éternel qui doit exister dans sa postérité. Nathan, après avoir annoncé à ce prince que son fils bâtirait un temple au Seigneur, ajoute : Votre maison sera fidèle. Vous verrez votre

royaume durer éternellement, et votre trône

sera perpétuellement stable (1). Dans un de ses psaumes, David rappelle à peu près dans les mêmes termes cette prédiction; parlant de lui-même, il dit : Dieu l'a juré, et ne mentira pas, qu'il conservera éternellement sa postérité, et que son tróne subsistera aussi long-temps que le soleil et la lune (2). Une promesse aussi magnifique ne peut pas regarder Salomon, dont le règne ne devait pas être éternel, à moins qu'on ne veuille la lui appliquer typiquement et comme figure du futur Messie. On ne peut non plus l'adapter à la succession des princes du sang de David, qui n'ont pas éternellement régné, et dont la souveraineté se termina à la captivité de Babylone. Il faut donc voir s'il n'y a pas un autre descendant de David qui ait fondé un royaume éternel : si nous le trouvons, nous ne pourrons pas douter que ce ne soit une prophétie de ce personnage ; l'accomplissement nous en montrera le sens et nous en prouvera la divinité. Nous disons donc que cette promesse de Nathan à David fait partie de la suite d'oracles sacrés dont nous avons eu occasion de dire un mot, et que nous verrons plus amplement par la suite prononcés par divers prophètes, et réalisés en Jésus-Christ. Ce que nous considérons en ce moment, c'est qu'il est promis à David que de lui descendra le Messie, fondateur d'un nouveau royaume. Outre la promesse faite à la personne de David, que le Messie descendrait de lui, nous avons d'autres prophéties faites depuis, qui annonçaient au peuple juif que ce serait de cette famille qu'il recevrait l'objet de son attente. Il sortira, dit Isaïe, un rejeton de la tige de Jessé, et une fleur s'élèvera de sa racine, et l'esprit du Seigneur reposera sur lui, l'esprit de sagesse et d'intelligence, l'esprit de conseil et de force, l'esprit de science et de piété; et l'esprit de crainte de Seigneur le remplira. Le prophète entre ensuite dans des détails poétiques que nous aurons occasion de considérer, sur la justice de ce descendant de Jessé, sur la paix qu'il donnera au monde, sur la science du Seigneur dont il remplira la terre; et il ajoute : En ce temps-là sera le rejeton de Jessé élevé comme un étendard parmi les peuples; les nations l'invoqueront, et son sépulcre sera glorieux (3). Il est clair que · le prophète parle d'un descendant de Jessé, ou d'Isaïe, père de David; les caractères qu'il lui donne sont si admirables, qu'ils ne peuvent convenir qu'au Messie (4). Jérémie prédit aussi la même chose : Voilà, dit le Seigneur, les jours qui arrivent je susciterai de David un descendant juste (et selon la paraphrase de Jonathan, David le Messie des justes ), et le roi régnera et il sera sage, et il rendra sur la terre la · justice avec jugement. Dans ces jours, Juda · sera sauvé, et Israël habitera avec confiance; et tel est le nom dont on l'appellera, le Sei

[merged small][ocr errors]

certain que c'est un descendant de David qu'annonce ici Jérémie; et qu'il donne à ce descendant des titres si pompeux, des fonctions si relevées, qu'on ne peut les entendre que du Messie. Ezéchiel n'est pas moins précis. Je susciterai sur elles (sur mes brebis) un pasteur qui les fera paître, mon serviteur David ; il les fera paitre et il sera leur pasteur. Et moi le Seigneur, je serai leur Dieu, et mon serviteur David sera leur prince au milieu d'eux. C'est moi le Seigneur qui ai parlé ainsi; et je ferai avec eux un pacte de paix (6). Il est certain que ce n'est pas la personne de David qu'Ézéchiel promet pour pasteur, puisqu'il y avait quatre siècles ok . demi que ce prince était mort. C'est donc un de ses descendants qu'il annonce (7). C'est parmi les Juifs un usage assez commun de donner aux descendants le nom d'un ancêtre distingué; et sans en chercher d'autres exemples, nous venons d'en voir un qui est précisément dans l'espèce présente : c'est cette paraphrase de Jonathan où la prophétie de Jérémie est rendue en ces termes : Je susciterai David le Messie des justes. II. Quelques docteurs juifs, pour détourner l'application de ces oracles au Messie, ont imaginé que c'est Zorobabel que les pro

« ElőzőTovább »