Oldalképek
PDF
ePub

dans Jésus-Christ ? Cette prophétie est encore une des preuves que, dans sa première prédication, saint Pierre donnait de la divine mission de son maître. Il montrait que ce n'est pas de David lui – même que la prédiction devait être entendue, puisque ce prince n'était pas monté aux cieux; et il en concluait que Jésus crucifié est celui que Dieu a fait le Seigneur et le Christ (290).

III. La descente du Saint-Esprit, que nous avons vue miraculeusement exécutée sur les disciples de Jésus-Christ, peu de jours après son ascension, fait aussi partie des événements prédits dans l'ancienne loi. Je répandrai, dit le Seigneur par Zacharie, sur la maison de David, et sur les habitants de Jérusalem , l'esprit de gráce et de prières, et ils tourneront les yeux vers moi qu'ils ont percé (291). Joël avait été plus précis encore. Après cela je répandrai mon esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront: vos vieillards auront des révélations en songes, et vos jeunes gens auront des visions. Et dans ces jours je répandrai mon esprit sur mes serviteurs et sur mes servantes (202). Saint Pierre , au moment où il sort du cénacle, et où il ouvre sa carrière apostolique, rappelle aux Juifs étonnés des merveilles qu'opère l’Espril-Saint, cet oracle de Joël, et leur dit que ce qu'ils voient de lui et des autres apôtres en est l'accomplissement (293).

ov000000000000000000000vrocorcoConnor

ARTICLE DOUZIÈME.

PROPHÉTIES SUR LA CONVERSION DES NA

TIONS.

En commençant cet article, je dois prévenir les lecteurs que je vais me trouver exposé à beaucoup de répétitions. Dans la dissertation sur la propagation de la religion, j'ai déjà montré que ce long miracle prouve d'autant plus la religion, qu'il avait été prédit long-temps auparavant. J'ai à dire maintenant que les prédictions de cette révolution surnaturelle prouvent par leur accomplissement la vérité du christianisme. Ces deux propositions rentrent l'une dans l'autre; elles sont absolument identiques. J'ai aussi établi dans l'article y de ce chapitre , que, selon les prophéties, le Messie devait être un docteur qui apporterait une loi nouvelle, non-seulement aux Juifs, mais au monde entier, et que Jésus-Christ a accompli ces oracles. Cette preuve tient aussi de très-prés à celle-ci, et lui est intimement unie. Un Messie docteur des nations, les nations recevant la doctrine du Messie, sont deux événements qui ont entre eux une grande liaison ; et les prophéties qui annoncent l'un, doivent être les mêmes qui ont prédit l'autre. Je me contenterais donc ici de renvoyer à ce que j'ai dit ailleurs, si je ne trouvais pas de nouveaux textes à joindre à ceux que j'ai déjà produits.

Trois propositions composent cette démonstration. 10 Un grand nombre de prédictions judaïques annoncent la future conversion des nations au yrai Dieu. 20 Ces prédictions ont été pleinement accomplies par Jésus-Christ. 30 Ces prédictions n'ont pu être ni dans leur publication le résultat d'une prévoyance naturelle, ni dans leur accomplissement l'effet du pur hasard.

I. La première de ces propositions est évidente à quiconque a la plus légère notion des sainles écritures : c'est une vérité qui ressort de presque tous les livres prophéliques.

Nous avons vu les promesses failes aux patriarches Abraham, Isaac et Jacob, que dans un de leurs descendants toutes les na

tions seraient bénies (294). Dès le temps où Dieu commençait à se former un peuple qui conseryât sa religion, il préparait la diffusion de sa religion dans tous les peuples.

On lit dans les psaumes plusieurs prophéties qui l'annoncent. Demande-moi, et je te donnerai en héritage les nations, et en propriété les extrémités de la terre (305). Toutes les contrées de la terre se convertiront au Seigneur, et toutes les familles des nations adoreront en sa présence (306). Il dominera d'une mer jusqu'à l'autre, et depuis le fleuve jusqu'aux extrémités de la terre. Tous les rois de la terre l'adoreront; toutes les nations lui obéiront (307). Toutes les nations que vous avez créées viendront et adoreront devant vous, Seigneur, et glorifieront votre nom (308).

Isaïe présente un grand nombre de semblables oracles. Beaucoup de peuples iront, et diront:Venez, et montons à la montagne du Seigneur, et à la maison du Dieu de Jacob; et il nous enseignera ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers : parce que la loi sortira de Sion, et la parole du Seigneur de Jérusalem (309). En ce jour l'homme se prosternera devant son Créateur: ses yeux se tourneront vers le saint d'Israël; et il ne s'inclinera plus devant les autels élevés par

ses mains, il ne regardera plus les bois et les temples ouvrages de ses doigts (310). Je t'ai donné au peuple comme une alliance, et aux nations comme une lumière (311). C'est peu que tu sois mon serviteur pour ranimer les tribus de Jacob, et pour convertir la lie d'Israël: voilà que je t'ai établi pour étre la lumière des nations et le ministre de mon salut, jusqu'aux extrémités de la terre (312). Le Seigneur a déployé son bras aux yeux de toutes les nations, et toutes les contrées de la terre verront le salut qui vient de notre Dieu (313). Je l'ai donné comme témoin aux peuples, comme chef et précepteur aux nations. Vous appellerez la nation que vous ne connaissiez pas. Les peuples qui vous ignoraient accourront à vous, à cause du Seigneur votre Dieu et du saint d'Israël, parce qu'il vous a glorifié (314). Ils révéreront le nom du Seigneur, ceux qui sont au couchant; et ils adoreront sa gloire, ceux qui sont au levant (315). Ils m'ont recherché, ceux qui auparavant ne me demandaient pas : ils m'ont trouvé, ceux qui ne me cherchaient pas. Me voilà, me voilà parmi la nation qui n'invoquait pas mon nom (316). Je viens pour rassembler toutes les nations, toutes les langues. Elles viendront, et verront ma gloire, et je placerai

« ElőzőTovább »