Oldalképek
PDF
ePub
[ocr errors]

du Nouveau Testament. L'ange qui annonce à Marie que, par l'opération du Saint-Esprit, elle donnera le jour à un enfant, lui ordonne de le nommer Jésus, ce qui veut dire Sauveur; et un autre ange explique à Joseph que ce nom sera donné à l'enfant, parce qu'il sauvera le peuple de ses péchés (2 1 1). Les anges annoncent sa naissance en disant qu'il est un Sauveur (2 1 2). Luimême déclare qu'il est venu pour sauver ce qui était péri (2 13). Les habitants de Sichar, émerveillés de ses discours, reconnaissent en lui le Sauveur du monde (2 14). Ses apôtres lui rendant témoignage disent que Dieu l'a exalté pour étre Sauveur, pour donnner à Israël le repentir et la rémission des péchés (2 15) ; que Dieu, selon sa promessse, a fait descendre de David le Sauveur Jésus (2 16). Saint Pierre, saint Paul, saint Jean, saint Jude répètent fréquemment cette vérité dans leurs épîtres (2 17). IX. Le Messie, selon les prophéties, devait être aussi un rédempteur. Je sais, disait Job, que mon Rédempteur vit, et qu'au dernier jour je ressusciterai de la terre (218). Nous avons vu Isaïe annonçant les miracles que devait opérer le Messie : à la suite de ce qu'il en a dit, il ajoute : Ceux qui auront été rachetés par le seigneur se convertiront, T. II. 6

et viendront à Sion avec gloire et avec une joie éternelle sur leurs tétes (2 19). C'est certainement du même temps et du même personnage que parle le prophète dans les versets précédents et dans celui-ci. Puis donc que ce qu'il a dit des miracles est relatifau Messie, ce qu'il ajoute du bienfait de la rédemption s'y rapporte pareillement. Nous lisons dans un autre chapitre : Ceux qui seront venus de l'occident révéreront le nom du Seigneur, lorsque sera venu le Rédempteur de Sion et de ceux qui reviennent de leur iniquité dans Israèl (22 o). C'est le Messie, comme l'annoncent les autres prophéties, qui du levant au couchant rassemblera les peuples ; c'est donc le Messie que le prophète présente comme rédempteur. Les Juifs reconnaissent qu'il devait avoir cette qualité ; car il est dit dans l'évangile, que la prophétesse Anne ayant eu le bonheur de voir Jésus-Chrit dans sa présentation au temple, parlait de lui à tous ceux qui attendaient la rédemption d'Israèl (22 1). Les deux disciples d'Emmaüs parlant de la mort de Jésus-Christ, disent : Nous espérions qu'il rachèterait Israël(222) : or, c'est encore un des points fondamentaux de notre religion , que Jésus-Christ sur la croix a racheté les hommes de l'esclavage du démon, où les avait mis le péché du premier père. Saint Paul déclare, qu'en lui et par son sang nous avons la rédemption et la rémission des péchés (223); et saint Pierre, que ce n'est point par de corruptibles taux, par l'or ou par l'argent, que nous avons été rachetés, mais par le sang précieux du Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache (224). Il serait facile, mais il est inutile, de multiplier les textes où cette qualité de rédempteur, de libérateur, est donnée à Jésus-Christ. X. Il était encore marqué dans les prophéties que le Messie serait prêtre. Le psaume CIx y est précis : Le Seigneur l'a juré, et il ne se repentira pas : tu es prétre éternel selon l'ordre de Melchisédech (225). Nous avons prouvé que tout ce psaume est une prédiction du Messie (226) ; et à ce que nous avons dit, nous pouvons ajouter l'autorité et les raisons de Huet (227). Si ce n'est pas du Messie que parle le prophète, c'est donc d'un autre personnage. Quelques Juifs ont voulu entendre ce psaume d'Ezéchias; mais plus communément ils le rapportent à David, et pour justifier cette application , ils disent que David a été prêtre, puisqu'il est raeonté de lui qu'il a offert un sacrifice (228). Mais ces interprétations des rabbins, contraires à la doctrine de leurs pères, le sont évidemment au texte sacré. Que l'on prenne la totalité du psaume, on verra que les expressions sont trop magnifiques pour être appliquées à l'un de ces deux saints rois. Peuton dire de David ou d'Ezéchias, qu'il est assis à la droite de Dieu, qu'il a été engendré de Dieu avant la lumière, etc. ? Les paroles mêmes de la prophétie peuvent-elles leur convenir ? David ou Ezéchias ont-ils été prêtres?l'ont-ils été selon l'ordre de Melchisédech?sont-ils prêtres éternels (229)?Il est écrit de David qu'il a bâti un autel et offert un sacrifice : il a offert le sacrifice comme il a bâti l'autel, c'est-à-dire, qu'il a fait élever l'un et offrir l'autre par ceux dont c'était la fonction ; il n'a pas plus été prêtre que maçon. Dès que les expressions de la prophétie et de tout le psaume ne peuvent convenir qu'au Messie, il est clair que c'est le Messie qui est prédit par David. XI. Or, la foi nous montre cet oracle, de même que tous les autres, exactement accompli dans la personne de Jésus-Christ. St. Paul lui applique le psaume CIx, et spécialement la prophétie dont il s'agit (25o). Il explique dans son épître aux Hébreux le sacerdoce de Jésus-Christ; il montre que JésusChrist est prêtre, qu'il est prêtre éternel ,

qu'il est prêtre selon l'ordre de Melchisédech.

En premier lieu, Jésus-Christ est prêtre (25 1). Les fonctions du sacerdoce consistent en deux choses; à prier pour les hommes, et à offrir des sacrifices (232) : Jésus-Christ sur la terre n'avait cessé de prier pour le salut des hommes ; assis à la droite de son Père, il continue toujours de prier pour nous, afin de sauver ceux qui recourent à son intercession auprès de Dieu (233). Il a aussi offert le sacrifice, non comme dans l'ancicnne loi, celui des boucs et des taureaux, mais le sacrifice de sa propre personne. C'est un des principaux articles de notre foi. Tel il convenait, dit le grand apôtre, que fût le pontife qui nous était donné, saint, innocent, sans tache, séparédespécheurs, élevéau-dessus des cieux, qui ne füt point dans la triste nécessité qu'éprouvent les prétres vulgaires d'offrir des hosties, d'abord pour leurs péchés et ensuite pour ceux du peuple. Et tel a été Jésus-Christ en s'offrant lui-méme (234). Saint Paul développant de plus en plus cette sublime théologie, applique encore à Jésus-Christ une autre prophétie de David. Ce roi prophète, au psaume xxxIx, introduit le Messie dans le monde, disant au Seigneur : Vous n'avez pas voulu les sacrifices et les oblations : vous n'avez point demandé d'holocaustes .

pour le péché. Alors j'ai dit : Voilà que je

« ElőzőTovább »