Oldalképek
PDF
ePub

nait d'être reconstruit du temps de l'autre; il devait donc paraître pendant la durée de ce temple. Or, depuis plus de dix-sept cents ans ce temple est détruit. Il est donc évident que, selon la teneur de ces prophéties , il y a plus de dix-sept siècles que le personnage prédit, lequel, ainsi que nous l'avons prouvé, est le Messie , a paru dans le monde.

IV. «Cette simple, mais claire démonstra« tion a beaucoup embarrassé les rabbins; la « plupart d'entr'eux, forcés de reconnaître « que les prédictions d'Aggée et de Malachie « sont des prophéties du Messie, disent que « ce n'est pas dans le second temple bâti par « Zorobabel que le Messie doit venir, que « c'est dans un troisième qu'il élevera lui« même. Ils prétendent que, dans tout le « chapitre cité, Aggée est occupé à rabaisser « la gloire du temple qui se construisait , « afin de relever la splendeur de celui que u doit un jour édifier le Messie ».

Ce n'est pas là une interprétation, c'est une contradiction formelle du texte prophétique. Non - seulement Aggée ne cherche point à rabaisser la gloire du temple qui se construit; mais au contraire, comme nous l'avons fait voir par des textes positifs , afin d'encourager le prince, le grand-prêtre et tout le peuple à la reconstruction, il relève

la splendeur de ce nouveau temple par diverses considérations , et spécialement par la personne du Messie dont il sera honoré. Ce n'est pas à un troisième temple qu'il compare le second, c'est au premier. Les paroles sont expresses : la gloire de cette maison nouvelle sera plus grande que celle de la première. Comment a-t-on pu imaginer qn'il parle d'un temple qui sera bâti après une longue suite de siècles , quand , à la vue de l'édifice qui s'élève actuellement, il dit : je remplirai cette maison-ci de gloire ; je donnerai dans ce lieu-ci la paix; la gloire de cette maison nouvelle. Le mot ista répété jusqu'à trois fois, montre évidemment que c'est l'édifice actuellement sous ses yeux qu'il a en vue. L'assertion des rabbins, qui d'abord est purement gratuite , est de plus formellement démentie par le prophète lui-même.

V. Troisième proposition. Tous les caractères du personnage annoncé, sont réunis dans la personne de Jésus-Christ seul.

Pour se convaincre de cette vérité, il suffit de reprendre les diverses circonstances prédites par les deux prophètes, et de les rapprocher de la vie de Jésus-Christ.

10 Immédiatement avant l'apparition du personnage annoncé, doit venir un ange, ou, selon la signification de ce mot, un envoyé qui préparera les voies devant lui. JésusChrist a eu un précurseur qui a déclaré qu'il n'avoit pas d'autre mission que celle-là.

20 Il est dit qu'à l'arrivée du désiré des nations, le ciel et la terre et tous les peuples seront mis en mouvement. Si on veut, selon le style ordinaire des saintes Écritures, entendre ces paroles en général d'un grand, important et extraordinaire événement, il est certain qu'il n'y en a pas eu de plus admirable depuis la création, que l'incarnation du Verbe; qu'il n'y en a pas eu dont les conséquences aient eu une pareille étendue , surtout dans l'ordre de la religion , et aussi sous le point de vue civil. Mais on peut même prendre ces expressions dans le sens le plus strict. L'histoire évangélique nous montre à la venue de Jésus-Christ, le ciel s'ébranlant, et les anges descendant pour l'annoncer à la terre ; à son baptême et à sa transfiguration, des voix célestes le proclamant le fils bien aimé du Très-Haut ; à sa passion, le soleil s'obscurcissant; au terme de sa mission, les cieux s'ouvrant pour le recevoir. La terre et les nations ont été aussi mises en mouvement, lorsqu'à la prédication de son Évangile, elles ont abandonné leurs frauduleuses superstitions, et sont accourues se ranger sous sa loi.

30 Malachie prédit un dominateur. A qui ce titre peut-il être plus justement appliqué qu'à Jésus-Christ universellement adoré ?

40 L'Ange ou l'envoyé du Testament est aussi annoncé par ce prophète; et cette qualité convient encore merveilleusement à Jésus-Christ qui en a donné au monde un nouveau.

50 Ce dominateur, cet ange du Testament doit venir dans ce temple et dans son temple. Que Jésus-Christ ait paru dans le temple de Jérusalem , c'est un fait hors de doute ; et nous disons, avec Malachie, que c'est dans son propre temple qu'il est venu , puisqu'il est le Dieu qu'on y adorait.

60 Un dernier caractère de ce grand personnage, est qu'à sa venue, Dieu devait donner la paix ; et c'est le dogne fondamental de notre religion , que son divin auteur a réconcilié sur la croix le ciel avec la terre (207). On peut ajouter avec vérité qu'il a apporté la paix encore en ce sens, qu'il est venu prêcher l'union des cours , la charité fraternelle, et éteindre toutes les inimitiés par son précepte tout nouveau de l'amour des ennemis.

Il reste donc démontré que dans ces deux prophéties d’Aggée et de Malachie , il n'y a pas un seul mot qui ne s'applique avec une entière exactitude à notre divin Sauveur : j'ajoute que ces deux oracles ne se trouvent réalisés que dans lui. Et en effet, que l'on nous cite un seul personnage qui ait paru pendant la durée du second temple, et qui réunisse tous ces divers caractères ?

« Les Juifs ont fait tous leurs efforts pour « le trouver, et enfin quelques-uns d'entre « eux ont imaginé de faire l'application de u ces prophéties , ou à Judas Machabée , « parce qu'il purifia le temple, ou à Simon u son frère, parce qu'il eut un gouvernement « pacifique. »

Mais, je ne crains point de répéter ici ce que j'ai dit ailleurs. Pour appliquer une prophétie à une personne ou à un fait, il ne suffit pas de montrer une analogie quelconque entre cette personne ou ce fait et quelqu'une des particularités de la prophétie ; il faut faire cadrer la totalité de la prophétie avec la personne ou le fait; il faut montrer , comme nous faisons, que loutes les circonstances énoncées dans la prophétie conviennent à la personne ou au fait: si quelquesuns des caractères, surtout si les caractères principaux, si presque tous les caractères ne sont pas applicables , l'application est évidemment fausse. Judas Machabée a purifié le temple profané par Antiochus , mais ne

« ElőzőTovább »