De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales, 1. kötet

Első borító
 

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Kiválasztott oldalak

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

362. oldal - For the kind hand of an assiduous care. Delightful task! to rear the tender thought, To teach the young idea how to shoot, To pour the fresh instruction o'er the mind, To breathe th' enlivening spirit, and to fix The generous purpose in the glowing breast.
361. oldal - But happy they, the happiest of their kind, Whom gentler stars unite, and in one fate Their hearts, their fortunes, and their beings blend ! 'Tis not the coarser tie of human laws, Unnatural oft, and foreign to the mind...
362. oldal - These are the matchless joys of virtuous love ; And thus their moments fly. The Seasons thus, As ceaseless round a jarring world they roll, Still find them happy; and consenting Spring Sheds her own rosy garland on their heads : Till evening comes at last, serene and mild; When, after the long vernal day of life...
361. oldal - Tis not the coarser tie of human laws, Unnatural oft and foreign to the mind, That binds their peace, but harmony itself, Attuning all their passions into love ; Where Friendship full exerts her softest power, Perfect esteem enlivened by desire Ineffable, and sympathy of soul ; Thought meeting thought, and will preventing will, With boundless confidence : for nought but love Can answer love, and render bliss secure.
27. oldal - Il me semble que l'on n'a pas encore considéré comment les facultés humaines se sont graduellement développées par les ouvrages illustres, en tout genre, qui ont été composés depuis Homère jusqu'à nos jours.
302. oldal - Ce que l'homme a fait de plus grand, il le doit au sentiment douloureux de l'incomplet de sa destinée. Les esprits médiocres sont, en général, assez satisfaits de la vie commune; ils arrondissent, pour ainsi dire, leur existence , et suppléent à ce qui peut leur manquer encore, par les illusions de la vanité ; mais le sublime de l'esprit, des sentiments et des actions, doit son essor au besoin d'échapper aux bornes qui circonscrivent l'imagination.
361. oldal - What is the world to them, Its pomp, its pleasure, and its nonsense all, Who in each other clasp whatever fair High fancy forms, and lavish hearts can wish ; Something than beauty dearer, should they look Or on the mind, or mind-illumined face ; Truth, goodness, honour, harmony, and love, The richest bounty of indulgent Heaven ? Meantime a smiling offspring rises round, And mingles both their graces.
250. oldal - Tous les sentiments auxquels il leur est permis de se livrer, la crainte de la mort, le regret de la vie, le dévouement sans bornes, l'indignation sans mesure, enrichissent la littérature d'expressions nouvelles.
6. oldal - Au lieu de déplorer la mort des autres, grand prince, dorénavant je veux apprendre de vous à rendre la mienne sainte; heureux si, averti par ces cheveux blancs du compte que je dois rendre de mon administration, je réserve au troupeau que je dois nourrir de la parole de vie les restes d'une voix qui tombe et d'une ardeur qui s'éteint...
61. oldal - Malgré cela, je suis persuadé qu'on peut être clair, même dans la pauvreté de notre langue, non pas en donnant toujours les mêmes acceptions aux mêmes mots, mais en faisant en sorte, autant de fois qu'on emploie chaque mot, que l'acception qu'on lui donne soit suffisamment déterminée par les idées qui s'y rapportent, et que chaque période où ce mot se trouve lui serve, pour ainsi dire, de définition.

Bibliográfiai információk