Oldalképek
PDF
ePub

ET DU ROI;
JOURNAL ECCLÉSIASTIQUE,
POLITIQUE ET LITTÉRAIRE.

Didele ne quis vos decipiat per philosophiatie

et inanem fallaciam. Coloss. II, 8.
Prenez garde qu'on ne vous séduise par les faux
taisonnemens d'une vaine philosophie.

ANNALES CATHOLIQUES.

Chaque vol. 7 fr. et 8 fr. franc de port.

[graphic][merged small][ocr errors][merged small][subsumed]

A PARIS,
Chez Adrien Le CLERE, Imprimeur de N. S. P: le Pape et de
l'Archevêché de Paris, quai des Augustins, no. 35.

M. DCCC. XVI. :

AVIS.

Ce Journal paroit régulièrement deux fois par semaine. Chaque ultméro contieni 16 pages d'impression. Le prix de la souscription est de 28 francs pour un an, 15 francs pour six mois, et 8 francs pour trois mois, franc de port par la posie, jusqu'à la frontière. Chaque trimestre devant former un volume, on ne peut recevoir de souscriptions que du commencement de chacun; c'est-à-dire, du 12 février, 12 mai, 12 aout cl 12 novembre.

On peut se procurer la collection, dont il reste très-peu d'exemplaires, formant 6 vol., prix, 42 fr. franc de port.

On s'abonne, à Paris, chez Adrien Le Clere, imprimeur de N. S. P. le Pape et de l'Archevêché de Paris, quai des Augustins, no. 35. Le's Ielires et l'argent pour les souscriptions doivent lui être adressés directement, pert franc, par la poste, ou par toule autre voie; c'est le moyen d'éviter tout retard.

Les Ictires venant des pays hors du inn aume et qui ne pourroient pas étre offrunchies seront rerues; mais celles de la france qui ne le see roient pas resteroient au rebut.

On trouve à la même Librairie tous les livres de piété et de théologie qui peuvent convenir aux Fidèles et aux Ecclésiastiques, tels que Bréviaires, Missels, Bibles latines et frana çoises, Collection des saints Peres de l'Eglise, Histoires. ecclésiastiques, Sermonnaires, etc. etc., et généralement tous les ouvrages anciens et nouveaux, neufs et de hasard, qui ont rapport à la Religion (ceux qui lui sont contraires en ont toujours été exclus.)

On se charge aussi, en faveur des personnes qui n'ont point de correspondant à Paris, de toutes les commissions, notamment de procurer les ornemens, vases d'Eglise, gravures, images et autres objets qui peuvent être utiles aux Ecclésiastiques et aux Eglises. Notre Maison élant connue, à cet égard, nous osons nous flatter de ne rien laisser à désirer à ceux qui nous honoreront de leur confiance.

[merged small][merged small][ocr errors]

Sur l'éducation publique et sur les lycées. I

L'ABONDANCE des nuatières nous a erorêchés jusqu'ici de parler de plusieurs brochures relatives à l'enseignement. Nous en avons reçu un grand nombre. On nous a envoyé aussi des observations manuscrites sur le même sujet. ' Nous vous proposions de considérer les unes et les autres dans un travail général, que nous n'avons pu encore terminer, et qui demande de la maturité et de la réflexion. Mais nous pouvons d'avance dire que ces différens écrits se partagent assez naturellement en trois classes. La première est composée de pamphlets où l'Université et ses agens sont traités avec quelque sévérité; la seconde, des apologies de ce corps, et la troisième, que l'on pourroit regarder comme mitoyenne entre les deux autres, s'éloigne, par la forme et par le fond, de la partialité qu'on a reprochée aux deux premières.

On ne peut dissimuler que depuis six mois un cri général d'improbation s'étoit élevé contre plusieurs parties de l'enseignement actual. Ce cri s'étoit même fait entendre avant la restauration; mais il avoit été étouffé par le despotisme. L'Université portoit malheureusement l'empreinte du temps où elle a été

Tome III. L'Ami de la R. et du R. No. 53. A

« ElőzőTovább »