Keresés Képek Térkép YouTube Hírek Gmail Drive Naptár Egyebek »
Bejelentkezés
Könyvek 
" Qui m'allez faire voir Pauline sans la craindre. Je la vois; mais mon cœur, d'un saint zèle enflammé, N'en goûte plus l'appas dont il était charmé; Et mes yeux, éclairés des célestes lumières, Ne trouvent plus aux siens leurs grâces coutumières. "
Lexique comparé de la langue de Corneille et de la langue du XVIIe siècle en ... - 158. oldal
szerző: Frédéric Godefroy - 1862 - 466 oldal
Teljes nézet - Információ erről a könyvről

Les chef-d'oeuvres [sic] de P. Corneille ...: avec le jugement des savans a ...

Pierre Corneille - 1746 - 414 oldal
...peut éteindre, Qui m'allez faite voir Pauline fans la craindre. Je la voi, mais mon cœur d'un faint zèle enflammé, N'en goûte plus l'appas dont il étoit charmé ; Et mes yeux éclairés des céleftes lumieres Ne trouvent plus aux fîens leurs graces coutumieres. Y* SCENE. SCENE III. POLYEUCTE,...

Petite bibliothèque des théatres, contenant un recueil des ..., 16. kötet

Jean Baudrais, Nicolas Thomas Le Prince - 1783
...Pauline sans la craindre. . . . Je la vois ; mais mon co:ur, d'un saint xele N'en goûte plus r appas dont il étoit charmé » Et mes yeux , éclairés des célestes lumières , Ne trouvent plus aux tiens leurs grâces eoutuirùere*. SCENE IIISCENE III. POLÏEUCTE, PAULIHE, Gardes. POLTSUCTI. iVllADA...

Polyeucte, martyr: tragédie chrétienne

Pierre Corneille - 1785 - 97 oldal
..., ô feu divin ! que rien ne peut éteindre, Qui m'allez faire voir Pauline sans la craindre. . . . Je la vois ; mais mon cœur, d'un saint zèle enflammé , N'en goûte plus 1* appas dont il éroit charmé ; Et mes yeux , éclaire^ des célestes lumières , Ke trouvent plus...

Théatre de P. Corneille: avec les commentaires de Voltaire, 5. kötet

Pierre Corneille - 1797
...m'allez faire voir Pauline sans la craindre. Je la vois; mais mon cœur, d'un saint zèle enflâmé, N'en goûte plus l'appas dont il étoit charmé ; Et mes yeux éclairés des célestes lumières Ne trouve plus aux siens leurs graces coutumières. i) i) Leurs graces coutumières. C'est dommage SCENE...

Néologie: ou Vocabulaire de mots nouveaux, à renouveler, ou pris ..., 1. kötet

Louis-Sébastien Mercier - 1801
...COUTUMIEK. Polyeucte qui vient d'être baplisé, dit, en parlant de Pauline , «a femme, qui est idolâtre : Et mes yeux éclairés des célestes lumières, Ne trouvent plus aux siens leurs grâces Coutumières. COUTURE. « Ce que nous appelons ordinaire<t ment amis etamitiez, ce «ont accointances...

Petite encyclopédie poétique; ou, Choix de poésies dans tous les ..., 13. kötet

1805
...C'est vous , ô feu divin que rien ne peut éteindre, Qui m'allez faire voir Pauline sans la craindre. Je la vois : mais mon cœur, d'un saint zèle enflammé , N'en goûte plus l'appât dont il était charmé ; Et mes yeux, éclairés des célestes lumières, Ne trouvent plus...

Répertoire général du Théâtre Français: composé des tragédies, comédies et ...

1823
...sans la craindre. Je la vois : mais mon cœur, d'un saint zèle eaflaroméy N'en goûte plus l'appât dont il étoit charmé; Et mes yeux, éclairés des...célestes lumières, ' Ne trouvent plus aux siens leurs graces coutumièrcs. SCÈNE III. POLYEUCTE, PAULINE, GAHDIs.' POLYEUCTE. MADAME , quel dessein vous...

Oeuvres de P. Corneille: avec les notes de tous les commentateurs ...

Pierre Corneille - 1824
...C'est vous, ô feu divin que rien ne peut éteindre, Qui m'allez faire voir Pauline sans la craindre. Je la vois : mais mon cœur, d'un saint zèle enflammé,...célestes lumières , Ne trouvent plus aux siens leurs graces coutumières ' . SCÈNE III. POLYEUCTE, PAULINE, GARDES. POLTEUCTE. Madame, quel dessein vous...

Répertoire du Théâtre français ...: Chefs-d'oeuvre dramatiques de P ...

1824
...sans la craindre. Je la vois : mais mon cœur, d'un saint zéle enflammé, N'en goûte plus l'appât dont il étoit charmé; Et mes yeux, éclairés des...célestes lumières, Ne trouvent plus aux siens leurs graces coutumières. SCÈNE III. POLYEUCTE, PAULINE, GARDEs. POL YEUCTE. Madame, quel dessein vous...

Répertoire du Théâtre français ...

1824
...C'est vous , 6 feu divin que rien ne peut éteindre , Qui m'allez faire voir Pauline sans la craindre. Je la vois : mais mon cœur, d'un saint zèle enflammé, N'en goûte plus l'appât dont il étoit charmé; Et mes yeux, éclairés des célestes lumières, Ne trouvent plus...




  1. Saját könyvtáram
  2. Súgó
  3. Speciális Könyvkereső
  4. PDF letöltése