Oldalképek
PDF
ePub

26 Quandb compleveris decimam cunctarum frugum tuarum, anno decimarum tertio , dabis levitae, et advenae et pupillo et viduse, ut comedant intra portas tuas et saturentur: loquerisque in conspectu Domini Dei tui : Abstuli quod sanctificatum est de Domo meâ; et dedi illud levitae et advenae, et pupillo et viduae, sicut jussisti me, etc. {Deuter., XXVI, 12 , i3).

27 II Chroniq., xxxi, 4.

28 Malachie, m, 8. —Jérémie, Viii, 10, etc.

29 I Rois, XII, 21; II Chroniq., XI, i3, 14.

30 Et levites <jui intra portas tuas est : cave ne derelinquas eum, quia non habet aliam partem in possessione tuâ {Deuter., Xiv, 27. —Nombr., xvi.11,27, 3o.

31 I Chroniq.., XXVI, 2/,..

32 Nombr., XXXV , 2-8; JOSUÉ, XXI . 2. — Talm. Babyîonique deprincipio anni, cap. V.—MAIMONIDE, AbarBanel , sur ce chapitre des Nombres.

- 33 Lévitiq., XXV, 32.

34 Josué , XIX, I-i4

35 Néhémie , ou II Esdras , x, 38, 3ç>.

36 Mischna, tom. III, de Vxor. aduller. suspect., cap. IX , § i3.

37 Dominus enim Deus tuus introducet te in terram bonam, terram rivorum aquarumque et fontium; in cujus campis et montibus erumpunt fluviorum abyssi; terram frumenti, hordei ac vinearum, in quâ ficus et malogranata, et oliveta nascuntur; terram olei ac mellis. Ubi absque ullâ penuriâ comedes panem tuum, et rerum omnium abundantiâ perfrueris ( Dealer., VI II, 7-9',).

38 Pline, Hist. nalur. Grand diction- d'Agriculture. Introduction, et art. Agriculture. .

39 1 Rois, XI, 5. — XVI ,n.

»4.0 Mœursdes'Israélites, ou Modèle d'une politiq. simple et sincère, § VII.

41 Deuter., xxin, a5. — I Samuel, Xiii, ao. — Job ,

XXIX, IO. — ISAIE, II, 3.

42 Numquid totâ die arabit arans ut serat, proscindet et sarriet humum suam? Nonne cùm adœquaverit faciem ejus seretgith et cyminum sparget, et ponet triticum per ordinem, et horreum, et milium, et viciam in finibus suis ?... Non enim in serris triturabitur gith, nec rota plaustri super cyminum circuibit: sed in virgâ excutietur gith, et cyminum in baculo ( Isaie, xxvm, a5, 27 ).

43 Isaie, V.

44 Isaie, Xxv , 10. — REGNitn , Agriculture des Juifs, pag. 4o8.

45 MlSCHNA , tom. IV, de Damnis, codex 11, cap ix §1,8.

46 Deuter., xxii, 9._ Lititiq., xix, 19. — Atque de his dicunt quod majori ex parte à mulieribus perficiantur, sicut de productione aquarum reperimus apud ipsos. Si decem virgines se ornent, vestimenta rubra induant, saltent ità ut una alteram impellat, idque progrediendo et retrogrediendo, digitos denique versus solem certis signis extendant, adfinem perductâ istâ actione aquas elici.... Si quatuor mulieres tergo jaceant et pedes suos cum complosione versus cœlum extendant, certa verba, certos item gestus adhibeant, illos hâc actione grandinem decidentem avertere ( More Neboukim, pars III, cap. xxxvn ).

47 Voy. la note ci-dessus 4a. — Isaie, Xw, I5. Amos, II, i3.— I Chroniq., xxi, a3.

48 Deuter., xxiy, 6 Isaie, Xlyii , 2.

4g Genèse, Xlix, 20.

5o Proverb., xxvn, 22.—Il Rois, Xvii, 19.—Joséphe , Antiq. juddiq., liv. V, chap. vm. — III Rois , IV, 28.

5i Abulfeda. Retnier , Écocomie rurale des ^Arabes, pag. 91.

52 Genèse, un ,11.

53 Isaie xv, 8-11.

54 ISAIE, V, 2.

55 Fertilis fuit Mo a h ab adolescentiâ suâ et requierit in faecibus suis : nec transfusus est de vase in vas : et in transmigrationem non abiit: idcircb permansit gustus ejus in eo, et odorejus non est imrnutatus. Proptereà ecce dies veniunt, dicit Dominus :et mittam ei ordinatores, et stratores laguncularum, etsternent eum et vasa ejus exhaurient, et lagunculas eorum collident (jérémie, Xlviii, 11, #k).

56 Deuter., xx, ig. — Voy. notre tom. II, p. 289.

57 Léviliq., xix, 25.

58 Mischna, De prœputio arbor.; De jure ar.ni septimi; Defestis tabernac., etc., etc. —GuENÉE , Mémoires sur la fertilité de la Judée. — REYNIER , Économie rurale des Juifs.

5g Mischna , De primitiis, cap. 11, § 8.

Go Caniiq. des Cantiq., vu, 12, i3.

Mischna, De Heterogeneis, cap. vin, § \.— MareNeboukim, pars III, cap. xxxvn.

62 Guerrejudaïq., liv. III, ch. xxv, § VI. 63 Pline, Hist. natur., liv. XII, ch. 54

64 MlSCHNA , deSabbatho, cap. II, § I, 2.

65 JOËL, 1, 4.

66 YvARt, Excursion agronomique en Auvergne; Paris, 1819.

67 Caniiq. des Cantiq., IV, 2.

68 Isaie, I, 18.

6c) II Rois, xm ,23.

70 Isaie, xxviii, 28. Et sur le mot equis, que la Vulgate et d'autres interprètes ont cru devoir remplacer par celui à'ungulis, comme ayant rapport aux dents de charnot, voyez les Scolies de RosENMULLER. — Osée , Amos parlent de l'emploi des chevaux, mais pour la guerre (Os>ÉE, xiv, 4-—Amos,ii, I5).

71 Ubi non sunt boves, prœsepe vacuum est : ubi autem plurimae segetes, ibi manifesta est fortitudo bovis (Prof., xiv, 4).

72 Ju6-> v» i0-
j3 Proe., xxx, 33.

y4 MAIMONIDE, de Pœnis. — «Notre législateur veutque nous pratiquions la douceur même envers les animaux. U

ne nous permet d'en faire qu'un usage légitime ; nous défend de tuer les animaux domestiques nés dans notre maison, de faire mourir les petits avec les mères de ceux qu'il nous est permis de manger. Il veut aussi que l'on épargne les bêtes qui nous sont ennemies , et défend de tuer celles qui nous aident dans nos travaux » (josèphe, contra Appion., liv. U,,

chap. vu). ..,

75 Novit justus jumentorum suorum animas : viscera autem impiorum crudelia {Proc, xn, r0).

76 Deuter., xxit, i , 2 , i0; xxv, 4,

77 Mischna, tom. IV, de Damais, lib. Il, cap. vu, § 7. — Commentaires , lib. III, cap. Il, § 5.

78 Proe., x, 4, 5; Xviii,*); xx, 4; xxiv, 2^-3',; yiy 6-i i; xii, 27; Xiii, 4 1 'i; xx* ,8 •

79 Lévitiq., xxv, 5-7.

80 Mischna , de Principio anni, cap. i, § u— Josèphe Antiq. judàiq.

8i Mischna, de Damnis y lib. I, cap. vu, § ultim. — Lempereur, pag. i65. —- Selden, de Jw. natur. et gentium juxta disciplin. Hebrceor., lib. VI, cap. 2.

82 Mischna, de Damnis, lib. H, cap. i.-*-Selden , loc. cit., lib. vi, cap. 4* i

83 Juges , vi, 3-5.

84 Extruxit etiam turres in solitudine, et effodit cisternas plurimas, eb qubd haberet multa pecora tàm in campestribus, quàm in eremi vastitate : vineas quoque habuit et vinitores in montibus, et in Carmelo; erat quippe homo agriculture deditus (II Chroniq., x).

85 Philon , Oraison contre Flaccus.

86 Descriz. delia Sicilia, Galanti. Raynal, Établis: ement des Européens dans les Indes.

[ocr errors]

n4 Devier., Xxviit, 18."

n5 Deuter., xxvm, 44

116'Juges, V, 17.— Filî hominis, pro eo quod dixit Tyrus de Jerusalem : Euge! confractaesuntportae populorum, conversa est ad me : implebor, deserta est (EzÉCHiEL, xxvi, 2 ).— Quomodb sedet sola civitas plena populo :facta est quasi vidua domina gentium : princeps provinciarum facta est subtributo ( JÉRÉMIE, Lamentât., 1).

117 Espritdes Lois, liv. II, ch. II.

118 MÉZERAI, Hist. de France, an 1807. 119 De ce que l'argent aune valeur qui lui est propre comme tout ce qui est utile, de ce qu'il est une richesse comme une autre , il s'ensuit encore que celui qui le possède peut en disposer comme de toute autre chose : qu'il a le droit de le consommer ou de le garder, de le donner ou de

le prêter, de le louer ou de le vendre, suivant sa volonté*

Il n'y a pas plus de raison à obliger le possesseur à le louer moyennant une rétribution plus faible que celle qu'il en peut trouver, qu'à le contraindre à en donner pour une autre marchandise plus qu'on ne lui en demande , ou qu'à forcer le possesseur de l'autre marchandise à la donner pour moins d'argent qu'on ne lui en offre. Toutes les fois que l'autorité commet un de ces attentats au droit de propriété, elle trouble toutes les relations sociales. Il faut qu'elle emploie des moyens de rigueur odieux, et encore on y échappe par des subterfuges, des contre-lettres , etc...„ Il faut être bien borné ou avoir renoncé, comme certains théologiens, à toute raison pour ne pas voir cela (M. Destutt DE Tracy, Comment, sur Montesquieu, liv. XXII).

« La théorie de l'intérêt est demeurée couverte d'un voile épais jusqu'à Hume et Smith qui l'ont levée... Dans l'échange ordinaire, tout est terminé quand l'échange est consommé; tandis que dans le prêt, il s'agit encore d'évaluer le risque que court le prêteur de ne pas rentrer en possession de la totalité ou d'une partie de son capital. Ce risque est apprécié

« ElőzőTovább »