confucius et mencius

Első borító
1858
0 Ismertetők
A Google nem hitelesíti a véleményeket, de nem valós információk észlelése esetén ellenőrzi és eltávolítja őket
 

Mit mondanak mások - Írjon ismertetőt

Nem találtunk ismertetőket a szokott helyeken.

Kiválasztott oldalak

Más kiadások - Összes megtekintése

Gyakori szavak és kifejezések

Népszerű szakaszok

198. oldal - Ayant plus de poissons qu'il n'en pourra être consommé, et plus de bois qu'il n'en sera employé, il résultera de là que le peuple aura de quoi nourrir les vivants et offrir des sacrifices aux morts; alors il ne murmurera point.
34. oldal - Depuis l'homme le plus élevé en dignité jusqu'au plus humble et au plus obscur, devoir égal pour tous : corriger et améliorer sa personne, ou le perfectionnement de soi-même, est la base fondamentale de tout progrès et de tout développement moral.
53. oldal - Je n'admire point l'excès d'une vertu, comme de la valeur, si je ne vois en même temps l'excès de la vertu opposée, comme en Épaminondas, qui avait l'extrême valeur et l'extrême bénignité : car autrement ce n'est pas monter, c'est tomber. On ne montre pas sa grandeur pour être à une extrémité, mais bien en touchant les deux à la fois, et remplissant tout l'entre-deux.
160. oldal - Tseu-koung dit : Comment se fait-il que personne ne vous connaisse ? Le Philosophe dit : Je n'en veux pas au ciel , je n'en accuse pas les hommes. Humble et simple étudiant, je suis arrivé par moi-même à pénétrer les choses les plus élevées.
383. oldal - ... l'humanité et l'équité. Si celui qui est serviteur ou ministre sert son prince pour l'amour de l'humanité et de l'équité ; si celui qui est fils sert son père pour l'amour de l'humanité et de l'équité ; si celui qui est fils cadet sert son frère aîné pour l'amour de l'humanité et de l'équité : alors le prince et ses ministres, le père et le fils, le frère aîné et le frère cadet, ayant repoussé d'eux l'appât du gain, n'auront des égards l'un pour l'autre que pour le seul...
363. oldal - ... votre front. Si en lui opposant un obstacle vous la faites refluer vers sa source , vous pourrez alors la faire dépasser une montagne. Appellerez-vous cela la nature de l'eau? C'est un effet de la contrainte. Les hommes peuvent être conduits à faire le mal ; leur nature le permet aussi.
61. oldal - Que les facultés des puissances subtiles du ciel et de la terre sont vastes et profondes ! 2. On cherche à les percevoir, et on ne les voit pas; on cherche à les entendre, et on ne les entend pas ; identifiées à la substance des choses, elles ne peuvent en être séparées.
209. oldal - S'il arrive à ce point de tomber dans le crime [en se révoltant contre les lois *], on exerce des poursuites contre lui, et on lui fait subir des supplices. C'est prendre le peuple dans des filets. Comment, s'il existait un homme véritablement doué de la vertu de l'humanité, occupant le trône, pourrait-il commettre cette action criminelle de prendre ainsi le peuple dans des filets? C'est pourquoi un prince éclairé, en constituant comme il convient la propriété privée du peuple...
59. oldal - ... plus de l'intelligence divine, l'ont portée par leurs bonnes œuvres à son dernier degré de perfection. Or il veut que ceux qui étudient ce livre reviennent sans cesse sur son contenu, qu'ils cherchent en eux-mêmes les principes qui y sont enseignés, et s'y attachent après les...
17. oldal - En s'efforçant de faire comprendre aux gouvernants et aux gouvernés leurs devoirs réciproques, il tendait à soumettre tout l'empire chinois à la domination de ses principes. D'un côté il enseignait aux peuples le droit divin que les rois avaient à régner, et de l'autre il enseignait aux rois que c'était leur devoir de consulter les désirs du peuple, et de mettre un frein à l'exercice de leur tyrannie; en un mot, de se rendre le père et la mère du peuple.

Bibliográfiai információk